Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

"Féminité en franc-maçonnerie" : le dossier de l'idéal maçonnique (Blog)

C'est avec étonnement que j'ai reçu un message du blog « l'idéal maçonnique » me demandant ma critique au sujet de son dossier (très complet) dont le titre est  « Féminité en franc-maçonnerie ». 
On me demande, à moi, de faire une critique ? Je ne le fais jamais, voyons. 

La féminité en Franc-maçonnerie est un de mes sujets et, au bout du compte, un de mes combats. C'est peut-être le plus fondateur du blog « la Maçonne ». Le plus dérangeant et aussi ce qui m'a valu aussi ma radiation de la Grande Loge Féminine de France. 

Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai connu deux expériences. Un « frère » que je nommerai pas – il se reconnaîtra – m'a insultée sur facebook. C'est d'ailleurs son activité préférée. Ex-membre de la GLDF, il ne supporte pas mes critiques sur les obédiences masculines en particulier sur son ex-sienne. Il éructe, tempête ... et même n'hésite pas à aller de ses inventions personnelles et délirantes. 
Ce qui soulève deux interrogations : 
1) Un franc-maçon, lorsqu'il s'agit d'obédiences, devrait-il abandonner son libre-arbitre, sa liberté de pensée, d'expression comme son sens critique ? Serait-il interdit de toutes critiques vis-à-vis d'une obédience dont la sienne ? Il faut au moins être un frère de la GLDF pour développer ce type d'idées, qui ne se qualifient même plus, tant cela est antimaçonnique. 
2) Est-ce que les sœurs de toutes obédiences devraient s'agenouiller et se soumettre à une obédience telle que la GLDF ? Obédience qui non seulement ne reconnaît aucune obédiences en France, n'ayant signé aucun traités d'amitié avec elles, mais qui en plus refuse de recevoir des sœurs en tenues ! Ceci dit pour rappel. Si la GLDF ne reconnaît pas les obédiences libérales et adogmatiques françaises (dans l'espoir d'être un jour reconnue par la GLUA), je ne vois pas pourquoi les sœurs et leurs obédiences respectives ne lui pas rendraient pas la réciproque. 

L'autre épisode concerne l'emploi du mot « humain » à la place de « Homme » dont tout le monde entendra le « H » majuscule. L'emploi  des expressions  « Etre Humain » ou de « Humain » ou encore de « Humanité » (comme dans « Musée de l'Homme ») ne serait pas assez vendeur d'un point de vue marketing. Diantre ! Si le mot « Humanité » n'est pas commercial en France, nous traversons effectivement bien une période des plus noires de notre Histoire (avec un « H » majuscule comme pour Homme) !  L'emploi de « Humain » comme dans « Droit Humain » serait une influence anglo-saxonne. C'est sympa pour Maria Deraismes et Georges Martin qui ne semblent, ni l'un, ni l'autre, avoir été sous une telle influence. Bien au contraire …

Sous la pression anglo-saxonne, la France en est à garder deux mots – qualifiés d'inutiles puisqu'ayant la même  racine « homo » - dans son dictionnaire. Les anglais qui combattent aux côtés de l'Académie Française contre l'appauvrissement de la langue française, en voilà une idée bien originale!  Il va s'en dire qu'il ne me fut pas épargné non plus les explications habituelles. C'est anti-homme-mâle que de préférer « humain » à « Homme », du féminisme radical et de l'inculture manifeste que de vouloir utiliser des termes existants, dont l' origine latine est Humanus pour humain et Hominem pour homme,  permettant de regrouper sous un même terme, sinon deux, les hommes et les femmes du monde entier et à toutes les époques. J'avoue tout : je préfère être humaniste avec un « H » minuscule plutôt qu'« homministe » avec un « H » majuscule. (A litre aussi sur ce blog l'article Femmes, féminin, féminité : le genre introuvable sur ce blog.) 

Cette introduction, un peu longue, pour vous dire que je suis … heu … dans un état d'esprit très réceptif à toutes initiatives permettant de débattre sur la féminité en franc-maçonnerie. Les articles sur le blog « Idéal Maçonnique » cite un des miens. Je trouve le choix judicieux. En effet, parmi les « homministes » tenants de l'appauvrissement du vocabulaire, il y avait deux sœurs et un frère. 

Ceux (et celles) qui sont contre la « féminité » en franc-maçonnerie utilisent la même logique : dénigrement d'un côté et arguties qui se veulent « rationnelles » de l'autre pour expliquer ce qui ne l'est pas. En effet, refuser le mot « humain » à la place de « Homme », refuser la féminisation des mots – mots qui existent au féminin d'ailleurs en français mais pas en anglais (ha ha ! Serait-ce encore un coup des anglais ?) – l'initiation des femmes, ou encore la visite de sœurs lors de tenues d'obédiences masculines relèvent du même irrationnel et surtout du même dénigrement vis-à-vis des femmes. Le féminin serait-il si peu vendeur et inutile que le mot "humain" ou "humanité"?  


Le dossier du blog « l'Idéal Maçonnique » permet ainsi de faire le point sur les différents arguments développés par des frères (et des sœurs) sur la "Féminité en franc-maçonnerie" … Un travail très intéressant que je vous invite à lire et que vous pouvez trouver ici. Fait par un frère .. cela vous changera ! 

 

Le site "l'Idéal Maçonnique" propose des articles de fond sur la franc-maçonnerie mais aussi des lettres d'information, véritables dossiers de plusieurs pages sur un thème particulier. Vous pouvez toutes les retrouver en cliquant ici

Voici le lien pour retrouver le site "l'Idéal Maçonnique". 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Claude Pianezzi 11/09/2017 11:10

Bonjour La Maçonne
Je m'étonne de ne pas voir apparaître mon dernier post sur cette page. S'agirait-il d'une censure de votre part ?
Si oui, cela ne vous ressemble pas et j'en serais fort déçu..
jc Pianezzi

Henri Han 11/09/2017 10:48

Dans un premier temps Homo désignait l'ensemble des primates caractérisés par la station verticale, le langage articulé…
Dans le même temps pour le distinguer des singes, l'homme s'appelle vir (virile, doté de moyens physiques) et le mâle - masculi ; la femme s'appelle femina et ne se distingue de la femelle que par une lettre supplémentaire feminae.
Humanus-humain représente l'ensemble des hommes en oubliant les femmes. Et encore de nos jours dans la définition des dictionnaires.
Humanitas représente l'ensemble de l'espèce humaine mâles et femelles, masculi et feminae et suggérant l'ensemble des hommes en oubliant encore les femmes.
La langue allemande est plus riche et précise : Menschheit - humanité, Mensch - être humain sans distinction de sexe, Mann - être humain de sexe masculin, Frau - être humain de sexe féminin.
La langue anglaise quant à elle a une réelle capacité à la réduction dans tous les domaines. C'est plus facile pour entretenir certains flous utiles pour certains mâles s'estimant dominateurs surtout dans leurs slips, néfastes pour d'autres estimés par les précédents comme soumis et dominés ainsi que les femelles.
Man – homme ; woman – femme. Il suffit de rajouter un H entre w et o pour obtenir who – qui. Sous-entendu : qui est l'homme ? La femme n'étant qu'un sous-produit de l'homme.
La philologie et la linguistique permettent d'ouvrir bien des pistes.
Les mâles humains ont 3 cerveaux : 2 hauts latéraux, les biceps et 1 bas que je vous laisse deviner, qui forment un triangle inversé pointe en bas.
Les femelles humaines ont également 3 Cerveaux : 2 hauts, les seins et 1 bas que je vous laisse encore deviner, qui forment un triangle également inversé.
Les femmes et les hommes ont 1 seul cerveau dans leur boîte crânienne.
C'est pourquoi depuis longtemps, j'emploie les termes, femelle et mâle pour bien les distinguer des femmes et hommes qui sont le degré supérieur de l'évolution humaine.
Si je suis entré en FM, c'était bien pour rencontrer des femmes et des hommes évolutifs usant de leur cerveau unique pour partager leurs connaissances mais je dois admettre rencontrer également encore et en fort nombre des femelles et des mâles.
Je suis un mâle humain mais ce qui me rassure, c'est qu'en vieillissant et acceptant ma lente dégénérescence physique mais pas encore neuronale, mes cerveaux bas ont tendance à laisser tout le pouvoir à mon cerveau haut.
Ce qui me satisfait, c'est qu'en me remémorant ma jeunesse, je me dis que bien que stupide et peu sage, je portais déjà en germe les caractéristiques bienveillantes de l'espèce minoritaire des femmes et des hommes.
Et pour ceux qui ont l'esprit de clocher, de village, d'obédience, qu'ils cessent de regarder uniquement la pointe de leurs chaussures en croyant penser qu'elles brillent plus que celles des autres.
En croyant penser, il/elles n'entendent rien à la lumineuse pensée de Robert Oxton Bolt : une croyance n'est pas seulement une idée que l'esprit possède, c'est une idée qui possède l'esprit.
Hi Han ! faisait l'âne en regardant la carotte et avec toutes mes excuses pour la carotte.
MaTAF MTCS Lilith

mateo 10/09/2017 22:01

Waaaaaaaaaaah ! Grande soeur ton article concernant le dossier que nous avons réalisé nous va droit ... au coeur ! Juste une précision, le coordinateur de notre petit groupe est effectivement un homme mais cette réflexion a été initiée par deux soeurs qui ont contribué très sérieusement à le "charpenter" !!
Bises sororelles et fraternelles !

La Maçonne 12/09/2017 17:53

J'apporterais cette précision dans mon article! Félicitations à nos sœurs !

Jean Claude Pianezzi 10/09/2017 16:58

Merci pour votre réponse La Maçonne.
Je suis un naïf et je le revendique.
Je suis toujours resté en dehors des querelles d'obédiences, très loin de ces revendications de régularité ou de vérité. Pour moi la Maçonnerie c'est d'abord l'échange avec les FF de ma Loge et notre progression initiatique. Le reste ne m'intéresse pas. Selon moi, tous les rites se valent s'ils sont une aide au progrès de l'individu. Je crois que nous sommes nombreux dans ce cas. Si quelques uns se mêlent de politique, alors ils sortent du champ initiatique, quand bien même leurs actes seraient pleins de bonnes intentions. Je n'ai pas apprécié par exemple les "consignes" des GM de toutes les obédiences pour orienter les votes lors de la présidentielle et je n'ai pas manqué de le faire savoir.
Un Grand Maître ou une Grande Maîtresse peut évidemment se tromper dans ses choix de gouvernement de son Obédience, il ou elle n'est pas élu(e) à vie, les choses s'arrangeront d'elles-mêmes après un moment de flottement. La FM est vieille de trois siècles et elle se porte bien.
En ce qui concerne l'appartenance à une obédience masculine, féminine ou mixte, c'est une question de choix personnel et personne ne peut être jugé pour son appartenance à l'une plutôt qu'à l'autre.
Une accolade fraternelle ma sœur.
JC Pianezzi

Jean Claude Pianezzi 10/09/2017 14:54

Bonjour La Maçonne
Je suis un fervent lecteur (et admirateur) de votre blog mais parfois j'ai du mal à vous suivre. Je ne sais pas ce qui motive vos critiques fréquentes envers mon Obédience, (la GLDF dont je suis membre depuis 44 ans) je les trouve injustifiées.
S'il vous plaît, ne tombez pas dans l'excès que vous dénoncez. Un EX Frère de la GLDF ne représente pas l'Obédience. Personnellement, je ne me reconnais pas dans vos critiques. J'ai toujours conservé mon libre arbitre et critiqué mon Obédience lorsque cela me semblait justifié. L'erreur est humaine, elle est donc aussi maçonnique.
Les insultes ne sont pas dignes d'un(e) franc-maçon(ne), cet ex frère est condamnable mais n'entraîne pas pour autant la condamnation de son ancienne Obédience.
En toutes choses il faut savoir raison garder.
La mesure, tout est dans la mesure.
Je vous conserve néanmoins toute mon admiration pour les excellents articles que vous nous proposez (et ce vraisemblablement contre l'avis de mon Obédience)
En toute fraternité.
JC Pianezzi

La Maçonne 10/09/2017 15:40

J'ai répondu à Hector pour une partie de ton commentaire ... Cet ex-frère est peut-être condamnable mais se présente très bien comme un défenseur de la GLDF contre "la Maçonne" sur les réseaux sociaux qu'il pollue de sa présence. Des frères de la GLDF le suivent d'ailleurs très bien ... Il ne donne absolument pas un "avis original et unique" en son genre ! Et j'ai (encore) eu la bienséance de réduire les commentaires à leur plus stricte nécessité. Il y avait aussi au milieu des insultes de cet ex-frère de la GLDF un récit fumeux. J'aurais été interdite selon lui par la GLDF et la GLFF d'être présente à la fameuse journée "pour la jeunesse" ! Du grand n'importe quoi ! Je suis soit trop vieille, soit trop jeune pour trouver ce type de journée intéressante.

Quant à la GLDF, Charuel - qui est le représentant de la GLDF, et donc le seul apte à parler "au nom de l'obédience" - n'hésite pas à m'insulter de la même manière (en publique comme en privé), à colporter des ragots, à me calomnier et à dévoiler mon identité ... La prochaine fois je me contenterais de retranscrire uniquement les propos de Charuel qui me parviendraient. Comme cela se sera indiscutablement bien "la GLDF" et de la responsabilité de l'obédience.
La question n''est pas comment tu es - toi - et je te crois sur parole - mais comment se comporte certains "frères" dont ton GM ou d'autres dignitaires qui donnent un "exemple", plutôt mauvais, aux membres, voir même ex-membres, de ce qui est permis ... Crois-moi, ils se permettent ! Ils sont même passablement décomplexés lorsqu'il s'agit de "la Maçonne".
Je fais un parallèle avec le discours décomplexé de Sarkozy qui a complètement fait virer à droite-droite l'UMP. C'est exactement ce dont souffre la GLDF actuellement. Le discours injurieux de Charuel à bien des égards est permissif pour les esprits faibles ...

hector 10/09/2017 11:28

La GLDF ne reçoit pas les femmes !
C'est vrai ...
MAIS
Elle reçoit les FF du GO de la GLAMF du DH !
Elle est donc loin de l'ilot fortifié que décrit la maçonne .......

La Maçonne 10/09/2017 15:21

Pourquoi la GLDF reçoit les frères du Droit Humain et pas les soeurs de cette même obédience ? Parce que ce sont des femmes .. donc c'est bien lié au sexe et donc du sexisme. Parce que la GLDF juge que les femmes ne sont pas "aussi bien initiées" que les frères de la même obédience? C'est donc aussi du sexisme.
D'ailleurs, expliquez moi aussi pourquoi la GLDF reçoit des frères du Droit Humain sans jamais avoir signé un seul traité d'amitié avec le Droit Humain. Expliquez moi, d'ailleurs, pourquoi cette même GLDF n'a signé AUCUN TRAITE d'AMITIES avec une obédience française et pas même avec la GLAMF ? Par contre, j'ai la liste des obédiences "reconnues" par la GLDF, toutes étrangères, toutes masculines et toutes refusant les visites des soeurs et toutes n'ayant qu'un seul rite le REAA.

Quant à l'îlot fortifié, faut-il que je rappelle les nombreuses mises en justice maçonnique qu'a enchaîné Charuel contre des frères de la GLDF en utilisant des emails privés sous l'accusation "d'indélicatesse au GM" ? Faut-il que je rappelle les menaces que des FF ont subi dans le cadre la CMF ... considéré comme "s'étant trompé d'obédiences" et inviter à partir?
Donc, au lieu de me dire "non, ce n'est pas un îlot fortifié - nous ne sommes pas comme cela ..." qu'est-ce que vous attendez pour le montrer et demander des comptes à vos conseillers fédéraux voir votre Charuel?
Parce que si, c'est un îlot fortifié ... et un îlot fortifié sexiste.