Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

La Chaîne d'Union (janvier 2018)

Je regardais, depuis quelque temps, bien perplexe, la pile de livres et de revues « à lire ». Courageusement, avec abnégation, j'ai ainsi décidé de l'attaquer afin de réduire mon retard coupable. Le sort a voulu que ce soit le numéro (trimestriel, mais cela ne me sauvera pas) de janvier 2018 de « la Chaîne d'Union »  - toujours en vente dans votre librairie préférée en ligne « Conform Edition » et que vous pouvez trouver en cliquant, tout simplement, ici

Tout d'abord, vous ai-je déjà dit que j'adore les biographies ? Oui. Je crois que je l'ai dit. Ce numéro s'ouvre donc sur une biographie (en trois épisodes) de Claude Debussy signé par Yvon Gérault. 
Le dossier de ce numéro a pour thème central « La Franc-maçonnerie et l'Amérique Latine », titre alléchant permettant de nous faire espérer à un voyage dans des contrées inexplorées depuis Christophe Colomb. 

Mon enthousiasme s'est légèrement refroidie – un rien me suffit – en lisant l'article se voulant présenter l'histoire de la franc-maçonnerie sud-américaine. C'est Alain de Keghel qui s'y colle – et bien mal. En effet, il est l'auteur d'un livre au titre des 300 ans de la franc-maçonnerie, publié aussi par Conform Edition et que j'ai commenté dans un précédent article (ici).  Bien qu'il s'agit d'un événement historique qui marqua à tout jamais la différence entre la franc-maçonnerie « à la française » et les autres, il y fut incapable d'évoquer une seule fois l'initiation des femmes et la fondation du Droit Humain. Son article « Panorama de la franc-maçonnerie latino-américaine » est la célébration d'une performance identique et la très belle démonstration de toute l'ambivalence phallocratique de la « Chaîne d'Union » et de sa « direction de publication » : le GODF. 
Ainsi, ce qui se devait être un « panorama » n'en est pas un. 

 C'est le Grand Maître de la Grande Loge d'Argentine, Angel Jorge Calvero qui 'sauve ce numéro de la « Chaîne d'Union » en présentant – chiffres à la clef – la franc-maçonnerie de son pays. Là, oui – cela fait rêver. L'âge moyen est de 38 ans pour 9000 francs-maçons et maçonnes. L'espoir, dit-il, est la franc-maçonnerie féminine avec la Grande Loge Féminine d'Argentine qui compte 200 sœurs. La plupart sont des militantes féministes, explique-t-il.  En outre, les frères et les sœurs sont engagés dans des mouvements de la Libre-Pensée (autrement dit, la Laïcité). 
Quant au reste, c'est juste une vraie claque à l'arrogance des grosses et grasses obédiences françaises … car avant cela, la franc-maçonnerie en Argentine était faible, vieillissante et stérile. 
Je ne peux que féliciter ce Grand Maître argentin et tous les frères et sœurs pour leur travail. 

Les autres articles de ce dossier sont pittoresques. « Quand la Chaîne d'Union se penche sur l'Amérique Latine » signé par Jean-Louis Validire fait une sorte de recensement des articles qui furent publiés au 19ème siècle relatant, finalement, une rupture quasi-définitive. 
« La Monarchie araucane et patagone et ses liens avec l'ordre maçonnique » signé par Franz de Québriac nous brosse, tout d'abord, le portrait du premier roi d'Araucanie et de Patagonie, franc-maçon pour finalement arriver à notre époque et à la fameuse Grande Loge Régulière de France qui s'était faite remarquer en virant les sœurs et les quelques loges mixtes. J'avais traité de cet épisode assez largement dans plusieurs articles. Une obédience maçonnique qui fut fondée autour d'un faux roi, feu Philippe Boiry, avec un faux royaume …là, c'est mieux encore que nos faux prêtres ! 
L'article, bien plus sérieux, « Les rites et les symboles de l'Eldorado » de Varuna Ananda traite d'une civilisation méconnue et de ses mythes et divinités. Sujet passionnant, on y découvre les bases d'une démarche spirituelle qu'un seul article, malheureusement, ne peut permettre d'approfondir. 

Que dire de ce numéro ? Il laissera  un sentiment d'inachevé. Certes, il a été tenté d'évoquer d'une franc-maçonnerie hors de France. J'aurais aimé lire des auteurs locaux, francs-maçons, témoigner de ce qu'ils vivent, évoquer un épisode de l'histoire de leur obédience, …. Bref, voyager. 


 

Voici un lien vers le site de la Grande Loge d'Argentine. La Grande Loge Féminine d'Argentine, citée dans cet article, ne semble pas avoir de site dédié. 

Voici pour vous abonnez ... 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article