Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Qui passe l'aspirateur?

Qui passe l'aspirateur?

Ce serait la question que j'aimerais poser aux Grands Maîtres de toutes obédiences, s'il m'était donné la possibilité (fort improbable) de les interviewer. Pour le moment, le GADLU les en protège. Ce n'est pas que je possède des qualités de femme d'intérieur extraordinaires, loin de là, mais un peu de pragmatisme ne nuit pas à la réflexion. Je dirais, même, que parfois cela l'améliore.

Notre rentrée maçonnique a commencé. Le nouveau Grand Maître du GODF, entre son travail et sa vie de famille, a pris de son temps pour répondre aux questions de François KOCH.

« Il nous faut être plus en amont des partis politiques. Sur nos valeurs, sur des questions sociétales, nous avons vocation à "challenger" les partis politiques, le PS ou un autre. Je rêve d'une situation où le GODF serait en mesure de les interpeller, de manière critique, sur la base de nos projets. »
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/francs-macons-daniel-keller-en-appelle-a-un-humanisme-de-combat_1278838.html#vT2ZRDpwSfkQVTWZ.99

José Gulino n'en disait ni plus, ni moins, lorsqu'il a pris ses fonctions l'année dernière:

« Nous voulons avoir une influence sur la vie politique, puisque nous défendons un certain nombre de valeurs, qui sont celles de la République, liberté, égalité, fraternité et laïcité. » http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/07/01016-20121207ARTFIG00513-jose-gulino-grand-orient-oui-nous-voulons-avoir-une-influence-politique.php

Ni boîte aux lettres, ni une administration tatillonne, pour Daniel Keller, le GODF était une « boîte à outils » pour Alain Bauer, alors élu Grand Maître du GODF, en 2000. Il était, alors, présenté comme "l'homme qui saura redonner une place au GODF dans les grands débats". http://www.liberation.fr/politiques/2000/09/09/-_336612

Les expressions changent, les hommes aussi. Mais aucun d'eux ne disent « Comment ? ». Ils cherchent encore la boîte.

D'un autre côté, 1200 loges qui planchent sur un même sujet - pourvu que ce ne soit pas urgent ! - c'est 1200 planches, qui risquent de dire tout et son contraire. A lire cela tiendrait à une punition, voir une torture, qu'aucun parti politique ne souhaite voir sortir du placard.

Ce n'est pas à un Grand Maître du côté des Confédérés, à qui pourrait s'adresser ma question, mais à Michel Singer qui s'est illustré (ou a illustré) le blog de Jean-Laurent Turbet, en faisant une analyse personnelle concernant la position de la GLUA, exprimée ces derniers temps (http://www.freemasonrytoday.com/component/k2/item/1061-glnf-grand-chancellor-statement-grand-lodge-september-2013)

Si Michel Singer ne sait rien sur les aspirateurs, il connaît tout sur les couteaux et leurs nombreux usages. Cette incroyable analyse prévoit de couper les liens avec le GODF, évoque la position frileuse du Grand Maître de la GLDF (élu et qui n'osera pas faire la proposition à ses loges) et des loges de la GLDF qui sont incapables d'avoir une vision – une ambition internationale – pour leur obédience, en voulant garder des liens immémoriaux avec le GODF. Ceci en précisant que cette décision ne ferait partir « qu'une centaine de frères » de la GLDF vers le GODF. Il poignarde.

Pour lui, le seul moyen, aujourd'hui, d'obtenir la « régularité » est que la GLAMF, GLIF rejoignent la GLNF, sans la vilaine GLDF qui sera la cause de l'échec qu'il voit venir.

Ah ! Elle est belle la fraternité versus Confédérés ! Ils nous promettent de grands moments. (Article à lire ici : http://www.jlturbet.net/article-michel-singer-analyse-la-position-de-la-glua-120013965-comments.html#comment115034018)

Jean Dubar, Grand Maître de la GLTSO, a réfléchi à l'usage de l'imprimante. Il en a usé pour envoyé un courrier fraternel – et je reconnais que l'on peut ajouter même particulièrement charmant - que Gérard Contremoulin partage sur son blog, remettant le temple dans les préoccupations maçonniques.

« A ce sujet, contrairement à ce que révèle ce biog, il n'est nullement question de faire signer un document spécifique aux visiteurs afin qu'ils s'engagent à respecter nos règles, us et coutumes, et spécificités liées au rite ou à notre culture, tant il est vrai que les règles applicables à nos tenues sont opposables à tous, qu'ils soient membres de la loge ou frères visiteurs.

Je ne crois pas non plus que nous ayons un, jour obligé un visiteur à renier les principes fondamentaux énoncés dans son serment d'initiation, ce qui aurait été contraire à notre éthique. »

http://www.souslavouteetoilee.org/article-daniel-keller-devant-les-representants-des-obediences-amies-fran-aises-et-etrangeres-119828067-comments.html#anchorComment

Faire signer un document rappelant des règles à des visiteurs, qui les connaissent, a déjà fait office (ou les frais) d'un précédent article dans ce blog. ("Pourquoi je me fâche? http://lamaconne.over-blog.com/pourquoi-je-me-f%C3%A2che-r%C3%A9gularit%C3%A9)

Serait-ce un retour à la raison ou étais-ce de l'intox de journaliste peu scrupuleux ? Je ne peux le dire. Je peux leur suggérer humblement un simple panneau d'affichage qui dirait quelque chose comme :

Femmes interdites. 
GADLU invoqué. 
Bible obligatoire. 
Tenue correcte exigée.

Court, efficace, compréhensible par tous. Moi, je trouve que cette idée est juste géniale.

Jean-Laurent Turbet, dans son blog, donne son avis. Il essaye d'être concret. Il a trouvé l'aspirateur, sait que cela fonctionne à l'électricité, mais n'a pas encore compris qu'il existe un bouton marche-arrêt. (http://www.jlturbet.net/article-la-tres-interessante-communication-de-la-grande-loge-unie-d-angleterre-du-11-septembre-2013-120026768.html)

« Il n’est en effet pas idiot de penser qu’à terme la Confédération Maçonnique de France a pour vocation de regrouper toutes les Grandes Loges Françaises qui travaillent selon les critères de la Régularité universelle et qui souhaiteront la rejoindre. Donc, y compris la GLNF. Pourquoi l’exclure d’office ? »

Ben moi, chais pas. Parce qu'ils ont un cache-sexe qui ne serait pas de la bonne couleur? Les « exclusions d'office » sont les principes fondateurs de la régularité. Alors nous demander pourquoi est très certainement, de sa part, une question purement rhétorique. Bien sur, je n'imagine pas une seule seconde que cette question m'était adressée.

Jean-Pierre Servel, Grand Maître de la GLNF, se doute de quelque chose.

(Au passage, je note que j'ai les mêmes sources que François KOCH : http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-interview-du-grand-maitre-de-la-glnf-par-franc-maconnerie-magazine-la-regularite-avant-tout-119941493.html)

Si la GLUA a remarqué l'existence de la Confédération, la GLNF a remarqué celle de la GLFF. Je vous rassure: nos sœurs ne cachent pas une régularité honteuse sous leur robe, bien au contraire. Je vais même me permettre un léger hululement.

Plus irrégulière que la GLFF, tu meurs!

Une irrégularité contagieuse que la GLAMF et la GLIF ont attrapé, alors que leurs frères étaient en si bonne santé quand ils étaient encore labellisés-GLNF.

Si la GLFF a résolu l'équation entre la réflexion maçonnique et les questions sociétales, que les Grands Maîtres du GODF se posent encore, elle est très loin d'être la surdouée de la communication que nous aimerions qu'elle soit. Le communiqué officiel de la Grande Maîtresse Catherine Jeannin-Naltet est simplement vide. Comment peut-on dire si peu si longuement? Déménagement, un nouveau site web (qui d'ailleurs n'est pas à jour), indépendance de la GLFF (encore heureux) et fonctionnement démocratique de l'obédience, tout cela est bien maigre pour cette obédience qui a possède non seulement des commissions actives et ouvertes à toutes les soeurs de la GLFF mais aussi le très envié IME (Institut Maçonnique Européen). Tout cela doit être encore dans le camion du déménageur.

Il n'y a rien de plus prosaïque qu'un aspirateur. La Franc-maçonnerie n'est pas aussi binaire et manichéenne qu'un appareil ménager. Pourtant, à passer devant articles et communiqués divers, c'est l'impression que cela me donne, parfois.

Alors, parlons sérieusement : Qui passe l'aspirateur?

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

Aspiration centralisée 22/11/2016 11:40

J'adore votre article, c'est raisonné et très bien fait.

Continuez ainsi et bon courage ! :)

Jean-Yves 21/09/2013 20:39

Ma pôvre Lilith,.. Lorsque je fus coopté pour entrer dans la confrérie, je n'imaginais pas les turpitudes Obédiencielles auxquelles j'assiste depuis quasiment les débuts!!! Je ne me suis à peine étonné de l'absence de femmes, enfin dans mon Ob.°. de hasard et de circonstances, car après tout, la vielloterie d'avant le moyen-âge fleurait bon l'anachronisme succulent... Et puis, jeune apprenti-maçon, l'anti-conformisme libertaire dont je suis porteur ne me semblait pas un obstacle. Et de par mon métier opératif, le passage de l'aspirateur est inclut dans mes gènes, afin au 1°...
Et puis tout doucement la mélancolie me gagne... Moi, j'en ai rien à foutre des anglais... Si la GLDF, mon Ob.°. tournicote autour d'une reconnaissance comme une mouche à étron, grand bien lui fasse, j'irais voir ailleurs si je peux me Loger, éventuellement... Car chère S.°. Lilith, en creux de ton article il me semble comprendre qu'est posée la question fondamentale: A quoi servons nous? Je réponds tristement: a rien. Nous nous cachons derrière la Tradition, le Rituel, qui deviennent doucement mais sûrement des dogmes... 400/500€ de capitation annuelle pour prétendre à maçonner... Fréquenter l'élite de la pensée intellectuelle, si tu peux aligner les bifftons chaque année mon F.°. ... Triste tropique comme dirait l'ethnologue de chez nous... Chez nous, la GLDF se vit comme l'avant garde de la Chrétienté, éclairée par le Livre de la loi sacrée, face aux dangers des concurrents et néanmoins ennemis... Patatras... voilà François le jésuite qui balbutie son catéchisme en touchant le dogme séculaire du célibat... On risque d'éclairer derrière et non devant à ce train là... Tu vois Lilith ma S.°., je me demande combien de temps encore je vais demeurer de la confrérie... Nous vivons une époque fantastique qui voit l'avènement d'une société nouvelle par l'internet, l'informatique... Ton blog, comme d'autres, ont prit acte de cet état de fait incontournable. Et nous discutons encore du bien fondé d'une régularité et patati et patata... du dévoilement de nos Rites sur la toile... Le monde est en mouvement, mouvance, flux et reflux, mais avance encore et toujours et la Tradition n'a d'intérêt seulement si elle accompagne et devance l'application de ce que nous appelons le progrès. Pour que les femmes et les hommes de cette terre vivent un peu mieux le fait de savoir que la mort nous attend. Sans faux espoirs de pensées magiques ou de charlatanismes ésotériques pour ce sauver la peau.. La Tradition devrait être la transmission ouverte sur le futur des vivants.
Mais j'ai été bien long et un peu brouillon sans doute, mais je suis ce que C Nougaro disait joliment : donc...
TXB.

ni déeese ni maîtresse 23/09/2013 15:13

Que l'on aspire à tort ou à raison à progresser dans la compréhension des décalages dans la prise en comptes des tâches dites ménagères, au temps acquis du mariage pour toutes et tous, il faudrait aussi demander à celles et ceux qui sont concerné(e)s qui passe le plumeau sur les bibelots et nettoie la baignoire, qu'ils soient en obédience mixte ou non, différenciation par le sexe et non par le genre, sinon, on n'aurait pas fini de s'amuser!.

La Maçonne 21/09/2013 21:00

MTCF Jean-Yves, je me souviens d'une GLDF - il y a longtemps - qui faisait briller les yeux d'un homme et frère qui m'est proche, qui me racontait alors que j'étais encore ado, qu'un jour, ils comprendront ... que cette vieille lune de "régularité" était des vieux frères (de 1964!) et que je pourrais aller écouter ses planches ...