Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

"la Chaîne d'Union" (revue, hors série et abonnement)

"Ces mythes qui nourrissent la franc-maçonnerie" est le titre du 6ème Hors Série de la Chaîne d'Union. 


« Le mythe est un récit fondateur, légitimateur et cognitif ». Explique Yves Hivert-Messeca dans l'article « La franc-maçonnerie face à ses mythes ». « Le mythe est tenu pour vrai et remplit une fonction socioculturelle et « reliante » dans la mesure où il se présente comme le ciment du groupe. »

Récit atemporel, imaginaire bien entendu, il met en scène, ainsi, des personnages, ayant existé ou non, permettant d'être un indicateur social et communautaire. Il distingue, ainsi, pour la franc-maçonnerie, trois grands mythes : la construction du temple, Hiram et la chevalerie. 


Cependant, ce numéro en présente plusieurs, qui ne semblent pas à voir grand chose avec la franc-maçonnerie comme le mythe de Job, ou encore Eve (en dehors de la franc-maçonnerie d'adoption) et du Golem. On retrouve, cependant, des mythes oubliés des francs-maçons qui furent, pourtant, à une époque important dans la construction même de la franc-maçonnerie comme Babel ou Noé, 


J'ai, personnellement, beaucoup d'affection pour le mythe maçonnique de Noé et de ses fils.  L'article relatif à ce mythe, signé par Gilbert Cédot, s'il présente le mythe lui-même, décrit plus exactement ce qu'était « les fils de Noé », les « Noachites », apparaissant dès 1738 dans la constitution d'Anderson révisée, avant que la légende d'Hiram ne prenne le dessus. On y découvre, ainsi, bien qu'aujourd'hui bons nombres de maçons présentent la franc-maçonnerie comme étant d'origine « chrétienne » que les premiers maçons juifs ont été initiés en 1720/30 et que le premier musulman en 1736.  Ils étaient des Noachites, des «  Fils de Noé » . Ceux-ci disparurent avec l'arrivée des « enfants de la Veuve ». Mais, ils survivront dans la Maçonnerie d'adoption (qui reprendra l'arche de Noé dans sa symbolique) et dans le 20ème grade de Perfection (Rite Français) ou le 21ème du REAA. 

Ce Hors Série permet de confronter la dimension symbolique à la réalité historique – non pas de la réalité du mythe -  mais surtout à la construction du mythe durant les trois siècles de la franc-maçonnerie permettant d'en définir les contours. Vous pouvez vous le procurez en cliquant sur le site de Conform Edition ici. 

 

Vous pouvez accompagner votre achat avec le dernier numéro (82) de « la Chaîne d'Union » (cliquez ici). .

Ce numéro à pour dossier « Spiritualité & franc-maçonnerie ». Il invite, comme à son habitude, quelques auteurs, dont Jean-Pierre Bacot, rédacteur en chef de Critica Masonica et auteur de plusieurs livres sur l'histoire de la franc-maçonnerie mixte et féminine.

Son article « La Spiritualisation de la franc-maçonnerie française » mérite que l'on s'y arrête. Vous y trouverez aussi une excellente analyse de Eddy Caekelberghs « Jamais la franc-maçonnerie ne sera une église » . Non seulement, elle ne peut être une église, mais ne peut pas plus être une école de philosophie, ni peut être doctrinale (n'ayant pas de doctrines). Il s'agit, très certainement, d'une des meilleurs définitions de la franc-maçonnerie qu'il est nécessaire de lire. 


Dans l'ensemble, si ce numéro est sans surprise, il permet aux lectrices et aux lecteurs de comprendre la place du « spirituel » et ses limites au sein de la franc-maçonnerie suivant différents points de vue et approches. 


 

 

En prévision des fêtes de fin d'année, Conform Edition propose les 22 derniers n° de la Chaine d'Union à 99€ au lieu de 220€; Une offre à ne pas manquer que vous pouvez retrouver en suivant le lien ici. 

Sinon, vous pouvez profiter des différentes offres d'abonnement présentées ici. 

Pour le Hors Série n°6 de la Chaîne d'Union r c'est ici.

Pour  le dernier numéro (82) de « la Chaîne d'Union », c'est ici.

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article