Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

Présenter sa candidature à une obédience.

Au fil des années sur ce blog « la Maçonne », je suis confrontée à de nombreux cas de figure de femmes qui, désireuses d'entrer en franc-maçonnerie, ne savent pas comment procéder. Voici pour vous quelques conseils pour vous aider. 

Une bonne partie des obédiences acceptent les candidatures spontanées. D'autres au contraire, soit les refusent, soit si elles les acceptent ne savent pas les gérer. Cet article ne concerne que les obédiences qui acceptent de telles candidatures et qui ont une implantation sur le territoire national suffisant. 

« J'hésite encore entre deux obédiences. » 

Comme vous le savez, je ne choisirais pas pour vous votre obédience qu'elle soit mixte ou féminine. Je vous conseille, donc, de parcourir le récapitulatif « Devenir franc-maçonne (ou pas) » pour répondre à vos premières questions et établir votre projet personnel. Cependant, je comprends parfaitement que vous hésitiez entre deux obédiences (ou même trois). La virtualité, c'est sympa – mais au bout d'un moment, on aimerait rencontrer quelqu'un. 
Si vous êtes dans ce cas, n'hésitez pas à contacter les obédiences qui vous attirent le plus. 

Est-ce que les obédiences jouent le jeu ? Je n'ai reçu, à ce jour, aucun retour négatif lorsque je donnais ce conseil. Le secrétariat de l'obédience est censé transmettre votre demande à la loge la plus proche de votre domicile, pas de la filtrer parce que vous doutez. 
Un président ou une présidente de loge a pour rôle d'orienter correctement un profane – même ailleurs que dans sa loge ou son obédience – La franc-maçonnerie n'est pas plusieurs chapelles. 
 

« J'ai choisi mon obédience mais j'ignore s'il existe une loge à proximité de chez moi ». 

Je vais faire très simple pour répondre à cette question : 

  • La Fédération Française du Droit Humain (ici) et la plupart de ses fédérations étrangères sont bien implantées. Il y a, donc, des loges dans les principales villes. Pour la France, le Droit Humain compte environ 520 loges. La Fédération Française du Droit Humain propose (en téléchargement) un fascicule de présentation de l'obédience à destination des profanes et un formulaire de "candidature spontanée". 
  • La Grande Loge Mixte de France (GLMF) propose  une carte interactive présentant ses 250 loges ici . Cette obédience est plein développement et plusieurs fondations de loges sont attendues.  Un formulaire d'adhésion (ici)est disponible ainsi qu'un fascicule de présentation
  • La Grande Loge Mixte Universelle  (GLMU) compte 1400 membres soit environ 70 loges. Son site ne présente pas son implantation mais fait une présentation complète de l'obédience. Bien sûr, son site dispose d'un formulaire de contact ici. 
  • La Grande Loge Féminine de France (GLFF) couvre correctement la France (plus de 400 loges). Son actuel conseil fédéral travaille à en fermer plusieurs (une 10aine pour cette seule année). A ce rythme-là, dans trois ans, la GLFF aura perdu 30 loges et descendra en dessous de la barre des 400 loges rapidement. D'ici 10 ans, elle risque de n'en compter à peine 300. Son site propose une présentation, diverses plaquettes de présentation à télécharger, une foire aux questions mais, fait surprenant,  pas de formulaire de contact. Une adresse email info@glff.org est, néanmoins, disponible. J'ai connu la première soeur qui a été initiée suite à une candidature spontanée sur le site internet de la GLFF ... Bon, d'accord, c'était en 2004 ... mais, si officiellement, elle les accepte encore, elle ne fait rien pour faire émerger les nouvelles vocations.  

La nouvelle obédience féminine : la GLIFF (Grande loge Initiatique Féminine Francophone) initie, bien entendu, des femmes dans ses loges et triangles. Ses implantations actuelles sont (à cette date) : Beaucaire (Loge), Toulon (Loge), Paris (Triangle), Lyon (Loge Nationale), Lyon (Triangle) Nice (Loge le 25 novembre 2018), Lille (Triangle), Toulouse (Triangle), Bordeaux (Triangle), Montpellier (Triangle), Tulle (Triangle), Les Sables d'Olonne (Triangle). 

La loge nationale « Terre de Lumière » située à Lyon permet d'intégrer des sœurs qui n'habitent pas dans l'une des régions où l'obédience est implantée. Obédience récente, elle est en plein développement et prévoit, donc, d'ouvrir d'autres triangles en France.  N'hésitez donc pas à la contacter (ici) qui saura très bien vous répondre. 

« Quoi dire dans ma candidature ? » 

En plein cœur d'une nuit d'insomnie, entre deux reportages animaliers, vous décidez de contacter l'obédience de votre choix. Mais voilà, vous ne savez pas que dire ? 


Tout d'abord, il s'agit d'une prise de contact et non pas d'une candidature. En effet, du fait  qu'elle soit spontanée, vous avez aussi le droit de découvrir que, finalement, la franc-maçonnerie ce n'est pas pour vous.  Cette prise de contact vous permettra de rencontrer le (ou la) président(e) de la loge la plus proche de chez vous. 

  • Présentez-vous en quelques lignes. A ce niveau, pas besoin d'en dire beaucoup, il suffit de parler de ce qui vous semble refléter au mieux votre personnalité. Cela peut-être votre profession, vos engagements antérieurs, ou tout simplement le fait de vous sentir « prête » après plusieurs mois de réflexion ... Aucune présentation n'est éliminatoire, mais doit refléter le sérieux de votre demande. 
  • Situez vous géographiquement. Pour les obédiences qui prévoient un formulaire de candidatures spontanées, c'est une indication obligatoire. Je suis pas très douée en géographie – et entre vous et moi, je ne me sens pas, sur le coup-là, seule. Ainsi, si vous habitez à Trifouillis-Sur-Cocotte ou encore à Ville-Sous-Lampion, même avec un code postale, cela n'aidera pas à vous situer. Indiquez la ou les principales villes les plus proches de chez vous ou, mieux encore, la plus pratique pour vous (celle de votre lieu de travail, par exemple). Cela permettra de réduire les temps de réponses. 
  • Indiquez vos noms, prénoms, adresse email et numéro de téléphone. C'est à une obédience que vous écrivez par à « la Maçonne ». Je supporte très bien les pseudos … Allez savoir pourquoi, les obédiences sont bien moins ouvertes d'esprit que moi. 

La question de l'assiduité : les jours de tenues. 

Mon métier m'oblige à de nombreux déplacements sur au moins 15 départements – et, en semaine, je ne suis jamais chez moi. Ma loge, une loge de la Grande Loge Féminine de France (GLFF),  après avoir voter de refuser mes excuses pour motif professionnel (en refusant de m'expliquer pourquoi), a décidé de me radier. Ceci a été validé et approuvé à plusieurs reprises par le conseil fédéral de la GLFF. Aujourd'hui, j'ai assigné cette loge (elle refusait aussi de me convoquer depuis deux ans). 

Le « manque d'assiduité » n'est pas un motif suffisant de radiation par les tribunaux français. Cependant, les obédiences – dont la GLFF est une parfaite illustration - tiennent comme à la prunelle de leurs yeux à pouvoir virer les frères ou les sœurs non-assidus, quelque soit le motif, et à ne pas initier celles et ceux qui représentent un risque potentiel. 


Ainsi, si vous avez une profession qui vous oblige à de fréquents déplacements,  à des absences prolongées, ou encore à des astreintes (médecins, services d'urgence, par exemple) – oubliez déjà la GLFF, elle n'est pas faite pour vous - ensuite posez dès cette prise de contact la question qui concerne les jours de tenue.  Cela vous évitera de nombreuses désillusions. Certaines loges savent se réunir en week-end ou le vendredi soir – bref à des jours normaux pour des personnes ayant une activité professionnelle. D'autres ont réussi à mener une réflexion de fond et sont donc plus souples.  

 

 

Y-a-t-il quelque chose à ne pas dire? 

Je ne vois rien qui classerais votre gentil message dans la corbeille. Comme je le disais plus haut, un secrétariat d'une obédience n'est pas apte à décider quoique ce soit concernant les candidatures. 

Il est, cependant, évident, que demander à la Grande Loge Féminine de France si elle initie des hommes et à la Grande Loge Mixte de France, si elle est mixte, ne fera que la démonstration que vous n'avez pas compris grand chose. 

Avant toute prise de contact, préparez votre projet .... Vous trouverez sur ce blog "la Maçonne", les réponses à vos toutes premières questions ici et d'autres conseils encore là pour vous aider. 


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sylv 07/02/2020 17:46

Bonjour,
j'ai envoyé ma candidature en ligne décembre 2019 et ai obtenu une réponse positive avec renvoi de ma candidature à l'atelier concerné pour un premier entretien.Mais à ce jour,je n'ai toujours aucune réponse. Je ne relance pas attendant une réponse mais suis preneuse de vos conseils avisés. Merci

La Maçonne 07/02/2020 20:03

C'est un peu tôt encore pour s'inquiéter ... Vous aurez un premier contact dans les prochains mois.

Françoise 30/01/2020 21:50

Bonjour,
En ce qui me concerne, j'ai simplement rempli un formulaire en ligne. J'ai été contactée dès le lendemain et j'ai eu un premier entretien quelques jours après. J'ai ensuite envoyé un dossier de demande d'admission et maintenant j'attends qu'on me contacte pour l'enquête. C'est assez simple finalement.

Aud 04/11/2018 20:53

Bonsoir,
Je fais partie de ces personnes désireuses de rentrer et ayant fait une candidature spontanée. 10 mois se sont écoulés sans n’avoir jamais eu la moindre réponse.
Je ne sais que faire.
N’ayant pas de connaissances pouvant m’aider ou me guider, je suis preneuse de conseils éventuels ...
Bien à vous.

La Maçonne 05/11/2018 09:47

Bonjour, Pouvez vous me contacter par "contact " directement ? Merci

uneSoeur 04/11/2018 14:57

Bonjour,
Depuis quelques années (une dizaine peut être) il existe la GLMN : Grande Loge Mixte Nationale

Max 04/11/2018 14:29

il existe aussi des loges libres et souveraines, développant des personnalités très différentes
malheureusement les profanes ne sont orientée(e)s que vers les obédiences avec toutes les déviations qu'on leur connait
je pense qu'il faut conseiller de chercher sur internet, et questionner en fonction de ses propres attentes

Nebali 20/11/2018 13:20

Ces dites loges sont : libres (de pensées ?), souveraines (au moins ceux qui les dirigent), mais aussi un peu sauvages (totalement en fait) et enfin sectaires, quand ce n'est pas à la place de la secte un club de pétanque avec déguisements.