Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

Le droit de réponse de la GLMMM

Vous trouverez ci-dessous le droit de réponse "officielle" de la Grande Loge Mixte Memphis-Misraïm ou plus exactement, vu le style inimitable de son grand maître Olivier Sartoux, son grand orateur Jean-Jacques Moumdjian et Claudine Ma, leur fondée de pouvoir, grand hospitalier, suite à mon article "GLMMM : à l'épreuve de la morale" que vous retrouverez en lien en bas de cet article. 

 

 

"Madame, vous trouverez ci-après notre réponse conformément à l’article 1er alinéa 2 du Décret n° 2007-1527 du 24 octobre 2007 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne et pris pour l'application du IV de l'article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique : « La procédure prévue par le présent décret ne peut être engagée lorsque les utilisateurs sont en mesure, du fait de la nature du service de communication au public en ligne, de formuler directement les observations qu'appelle de leur part un message qui les met en cause. ».

 Ceci sans préjudice du recours aux voies judiciaires pour la défense de nos droits.

 De la part du Grand Maître de la GLMMM, du Grand Orateur de la GLMMM et du Grand Hospitalier de la GLMMM.

 Vous avez produit volontairement un article et même commenté une situation que vous méconnaissez totalement, autant que les personnes auxquelles vous vous attaquez. Force est de constater que vous attirez des commentaires haineux et misogynes.

 Nous sommes donc consternés par le recours à de tels procédés pour tenter d’atteindre les personnes que de plus vous ne connaissez même pas, que vous avez pour cible, dans le seul but de déstabiliser et de nuire à notre Obédience et à ses membres. 

Nous sommes d’autant plus consternés par une telle publication que l’on sent fomentée de toute pièce, et qui pourrait en douter, curieusement à quelques semaines des élections à la Grande Maîtrise. Par ailleurs, certains détails que vous livrez relevant de la vie privée, ne peuvent provenir que d’une seule personne… dont vous vous faites la complice et en vous lisant, cela ne peut surprendre. 

 Vous en êtes arrivée à publier des informations sur la base de documents, pour la plupart internes, qui vous ont été remis. Si vous étiez une vraie journaliste, qui serait de plus honnête et impartiale, comme vous le prétendez, vous vous seriez assurée d’être en possession de l’intégralité du dossier afin de vous permettre de rédiger un article avec toute l’objectivité qui s’impose dans ce genre d’exercice et à défaut, vous auriez pris le temps de nous contacter, de nous interroger avant de publier des informations. Mais vous ne l’avez pas fait et pour cause. 

 Par vos propos, de nature absolument haineuse et malveillante, mensongers et salissants, vous portez volontairement atteinte à l’image de notre Obédience et vous mettez en cause l’honnêteté, la probité, l’intégrité et portez atteinte à l’honneur et à la vie privée de deux membres de la GLMMM. Vous reproduisez des dénigrements, des calomnies, des insultes épouvantables à leur égard, sans aucune investigation de votre part et vous insultez personnellement. Une telle démarche ne représente pas un travail de journaliste que vous prétendez avoir, pas plus qu’elle n’est conforme à l’éthique de la Franc Maçonnerie, dont vous vous réclamez. 

 Pour notre part, et pour répondre aux points principaux que vous soulevez dans votre article, nous n’avons qu’appliqué et fait respecter les statuts, ce que ceux, que vous prétendez défendre n’ont pas fait. C’est d’ailleurs ce que la justice profane a constaté sans contestation en invalidant une tentative irrégulière de prise pouvoir par d’anciens dignitaires aigris. Trois décisions de justice nous ont donnés raison. Les procédures ont montré le peu de représentativité des opposants, une poignée de personnes qui ont habilement utilisé des mandats qu’ils n’avaient pas reçus, leurs loges n’ayant jamais été consultées. Voilà les démocrates que vous défendez !

 Des loges citées ont fait l’objet d’une suspension et certains membres (les VM) ont été radiés conformément à nos statuts et règlement intérieur, sans que ces mesures aient fait l’objet sur ce point d’une procédure judiciaire de contestation. Nombreux sont les sœurs et les frères de ces loges qui ont fait le choix de rester dans notre Obédience et qui ont été accueillies dans d’autres loges. 

 Votre argumentation repose donc en grande partie sur un PV que l’on vous a remis et qui date du mois d’octobre 2018, diffusé de manière tardive et partielle, et qui n’est que le reflet d’une situation à un instant T. Vous ne faites donc que tronquer volontairement la réalité pour nous nuire. Depuis, des ateliers ont été créés et consacrés

 Si notre Obédience, comme toutes les Obédiences ont pu en connaître, a traversé quelques désordres nées sans contestations des actes de vos amis, force est de constater qu’elle connaît aujourd’hui un excellent climat, serein et fraternel avec l’ensemble de ses membres et le paysage maçonnique français.

 Quant à notre relation avec le GODF, nous sommes et restons avec cette Obédience dans une démarche de conciliation et nous continuons à entretenir avec elle une relation harmonieuse, sincère et fraternelle. D'autant que la GLMMM est, parmi les Obédiences « Égyptiennes », sans doute le plus fidèle allié du GODF, celle qui a toujours respecté quant à elle ses engagements, très attachée aux valeurs communes démocratiques et républicaines que nous défendons. 

 Pour notre part, nous continuons à œuvrer pour le rayonnement de notre Obédience et le bien-être et le bonheur de tous ses membres. "

L'analyse de "la Maçonne". 

"La Maçonne" est le seul blog connu pour publier des "droits de réponse" même les plus improbables. Celui-là en fait partie. Je ne fonctionne pas aux menaces. Quant aux insultes auxquelles j'ai droit dans ce texte, croyez-moi, de leur part, cela ne m'impressionne pas. 

Ce qui se saurait si cela avait été le cas. Voici quelques éléments complémentaires à mon premier article. 

J'écris mes articles en fonction de pièces précises qui me sont communiquées. Personne n'a la capacité de me les dicter. J'assume d'ailleurs parfaitement mes fautes d'orthographe. Je ne détiens pas d'informations particulières qui serait détenue "d'une seule personne" comme notre fine équipe souhaite faire croire (se contredisant par la suite). Je me fiche des histoires de fesses de l'une et des autres, bien que dans ce cas particulier, c'est une mise en contexte permettant d'évaluer le profil psychologique des protagonistes. 

Dans le cas particulier de cet article concernant la GLMMM, je n'ai utilisé qu'une seule et unique source : la GLMMM - c'est-à-dire Olivier Sartoux, Jean-Jacques Moumdjian et Claudine Ma. J'ai cité largement les extraits de leurs propres documents et donc de leurs propos qui ont été fidèlement retranscrits - dont l'un est même signé de leur propre main.

J'ai ainsi, en dehors, des confidences des grands maîtres des ex-obédiences de Moumdjian, présentant son lourd passif avec d'autres obédiences que ce soit sur le plan humain que sur le plan légal, que je n'ai pas utilisé - que partiellement au sujet des plaintes de soeurs pour harcèlement sexuel - différents comptes-rendus, dont ceux du conseil de l'ordre de la GLMMM, le procès verbal du convent 2018 de la GLMMM. 

Prétendre que je n'ai pas "tout le dossier" est assez incroyable lorsque l'on sait que les loges - elles-mêmes - qui ont votées n'avaient pas plus d'information que celles qui sont relevées dans le procès verbal du convent d'octobre 2018. 

Elles étaient invitées à trouver le dossier "sur le plateau" du Grand Hospitalier, Claudine Ma. Ceci est mentionné à plusieurs reprises dans ce procès verbal. 

"Le RF Grand Orateur rappelle que tous les dossiers sont à la disposition de tous les membres participant à l’Assemblée Générale sur le plateau de la RS Grand Hospitalier" peut-on lire page 6 (sur 16 pages) 

"Le RF Grand Orateur, après avoir de nouveau invité les FF et les SS présents à l’AG qui le souhaitaient de consulter le dossier complet sur le plateau de la RS Grand Hospitalier, nous rappelle les faits et les liens étroits existant entre me F. Hassam M et le F. Gilles PEYREMORTE" . C'est page 9 du même procès verbal du convent 2018. 

"Le RF Grand Orateur, après avoir une nouvelle fois indiqué que le dossier complet du F. Gilles PEYREMORTE est consultable sur le plateau de la RS Grand Hospitalier, rappelle que dans sa plainte, le F. Serge G a expressément associé le F Gilles PEYREMORTE sans que ce dernier ne s’en désolidarise." peut-on lire, page 9 
 

Visiblement, scanner les pièces, présenter un résumé détaillé, les éventuelles réponses des protagonistes, transmettre le tout aux loges avant le convent, semblent avoir été hors de portée de leur super-fondé de pouvoir.  

Pourquoi me reprocher de n'avoir pas tous les éléments, alors que vraisemblablement, j'en ai certainement bien plus que les loges qui - elles - ont votées ? 

Que ce soit pour les 15 loges virées, les 15 vénérables maîtres radiés, les nombreux autres membres radiés à leur côté, notre trio n'a présenté aucune de leurs (éventuelles) correspondances, n'a pas présenté dans le détail les différents éléments judiciaires, (qu'ils disent nombreux) ... et surtout on ne connait pas leur défense. Pour les uns, tout bonnement parce qu'ils ont refusé d'en présenter une  et pour les autres parce que notre trio s'en ai simplement passé. 

On peut ainsi lire : 

"Le RF Grand orateur rappelle que nos textes ne prévoient aucun débat contradictoire. Pour permettre au F. Serge G de faire valoir ses droits de la défense, il lui a été adressé un mémoire exposant dans le détail les faits qui lui sont reprochés accompagné de toutes les annexes et qu’il a été invité à se présenter devant la présente assemblée pour pouvoir s’expliquer, se défendre. Il devait adresser au RF Grand Orateur Grand Garde des Sceaux son mémoire en réponse accompagné des pièces justificatives au plus tard le 15/09/2018. Ce qu’il n’a pas fait. Le RF Grand Orateur rappelle que si le F. Serge G ne répondait pas à la convocation, il serait statué définitivement sur la sanction prise à son encontre. 
 Il est plus de 11h00. Le RF Grand Orateur fait constater l’absence du F. Serge G. 
 Le RF Grand Orateur propose le passage au vote de la RADIATION DEFINITIVE du  F. Serge G. Sur invitation du TRGM". 

"Le RF Grand Orateur fait constater aux environs de 12h45 l’absence du F. Gilles PEYREMORTE. 
 Le RF Grand Orateur propose le passage au vote de la RADIATION DEFINITIVE du F. Gilles PEYREMORTE. 
Sur invitation du TRGM," 

"Le RF Grand Orateur fait constater l’absence du F. Hassam M". Ceci lors de la reprise de la réunion à 14h30.  Et plus loin, "Le F. Hassam M a été convoqué devant la Chambre du Milieu du Conseil de l’Ordre le 10 Septembre 2018. Il a répondu ne pas pouvoir se rendre à cette convocation pour des raisons professionnelles. Pourtant, il était bien présent à l’assemblée précitée cinq jours plus tard où il a été désigné secrétaire de séance. "

Les 15 vénérables maîtres qui ont été radiés en même temps que les loges ont été virées (il y a eu un vote pour tout) n'ont pas été convoqués. 

Il n'existe rien provenant des quinze vénérables maîtres de ces loges, ni encore moins celles de ces loges, que ce soit des excuses, leurs motivations, ce qu'ils reprochent à ce trio. Ceci parce qu'il n'en existe aucune trace au sein de la GLMMM. 

On est face à une situation unique : c'est-à-dire à des loges qui se sont opposées à la gouvernance de leur obédience sans que l'on sache ce qu'elles leur reprochaient dès le départ. Si j'avais été "téléguidé" par ces loges et/ou un de ses membres, je me serais au moins informé sur ce point, histoire de ne pas laisser mon lectorat dans un monde de perplexité (et moi avec). 

Quant aux faits que le trio Sartoux/Moumdjian/Claudine Ma reprochent aux frères qui ont été radiés lors de ce convent,  je vous laisse juger par vous-mêmes - voici ce que l'on peut lire pour un des frères qui ont été radiés. 

"Le RF Grand Orateur rappelle les faits et lit la plainte qui avait été transmise directement par le F. G au Président du Jury Fraternel, Mounir N.  
Avant même que le RF Grand Orateur Grand Garde des Sceaux n’ait pu se prononcer sur la suite à réserver à cette plainte, Serge G a saisi le Président du Jury Fraternel d’un référé, procédure qui n’existe pas car non prévue par le RI.. 
Le RF Grand Orateur évoque entre-autre les erreurs, voire les fautes graves commises par le F. Serge G désigné, lors du Convent 2017, Premier Grand Patriarche Conservateur du Grand Ordre Egyptien, qui a menti durant des années sur les degrés qui lui auraient été soi-disant attribués. Malgré les demandes réitérées du TRGM ; Serge G n’a jamais produit le moindre diplôme.  Le F. Serge G a fédéré des Loges dans la Région Sud par le mensonge, ce qui a conduit notamment la RL IB à la destruction. 
Il a fédéré des Loges de la Réunion en prenant comme Correspondant le F. Hassam M en organisant une tentative de scission et de déstabilisation des SS et FF de ces Ateliers. 
A ce sujet, le TRGM rappelle qu’il a contacté toutes les Loges de la Réunion, qu’il était prêt à s’y rendre, qu’ayant acheté son billet d’avion, il reçoit la convocation à cette assemblée générale irrégulière. 
La RS Grand Maître des Cérémonie prend la parole pour nous dire la grande souffrance de certains FF et SS des Loges de la Région Sud.
"

En gros, le frère Serge G a été radié pour 

  • avoir osé déposé une plainte en justice maçonnique à l'encontre de Jean-Jacques Moumdjian. Plainte qui a été rejetée. Il s'agit d'un crime de lèse-majesté que ne supporte pas l'ego froissé de Moumdjian. 
  • n'avoir pas remis ses "diplômes maçonniques" prouvant ces degrés. Il est accusé d'avoir menti sur ses degrés durant plusieurs années. Ce qui me semble peu probable. 
  • d'avoir tenté de fomenter une scission (au moins) sur l'Ile de la Réunion.  ... Ceci deviendra dans le courrier de la GLMN, un véritable complot - et selon leur expression même "un coup d'état" - sur toute la France ! Ainsi, on peut lire "La GLMMM est en parallèle de votre initiative, victime d'une machination ourdie au départ de La Réunion, avec des relais en métropole et dont nous avons identifié le principal commanditaire, désormais membre de la GLMN, au travers d'une de ses "nouvelles loges"".  Il n'y avait alors que deux loges à la Réunion et il n'en reste plus aucune aujourd'hui. Elles ont été vraisemblablement de ces loges qui ont été virées et leur vénérable maître respectif radié. 

Il n'y a rien de plus.  Pour les trois cas, c'est du niveau-là.  "Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage" est un dicton populaire qui se vérifie très bien à la lecture de ce document. 

La justice profane n'a statuée qu'uniquement sur l'organisation d'une assemblée générale "parallèle". Elle n'a fait - et ne pouvait que faire cela - qu'estimer que l'organisation d'une AG ne pouvait que se faire que dans le respect des statuts de l'obédience.  Elle n'a pas interdit ces loges de se réunir si elles le souhaitaient.  Elle n'a pas autorisé la GLMMM de virer 15 loges. Elle n'a pas non plus statuée sur les radiations. Elle n'a pas, non plus, interdit ces 15 loges de trouver un refuge dans une autre obédience, soit la GLMN.  Encore moins, elle ne risque pas de cautionner les menaces et les imprécations de notre trio à l'endroit de cette même GLMN. La GLMMM peut, néanmoins, s'endetter dans des poursuites judiciaires si elle le souhaite. Ce n'est pas mon problème.

Notre trio semble apprécier déposer des plaintes (profanes) contre leurs ennemis réels ou imaginaires. Comme je le disais dans mon article précédent, ils utilisent ces plaintes pour diffamer les personnes en question, comme on le voit dans le cadre du courrier adressé à la GLMN.

Dans le courrier adressé à la GLMN, on peut  lire : 

"Le fondateur de cet atelier est en effet bien connu et proche de votre passé Grand Maître. Il est donc maintenant membre de la GLMN, alors qu'il fait l'objet de deux plaintes pénales et aussi cité dans une plainte financière extrêmement grave." 

Plus loin encore : "Plus grave s'il en était, le GLMN a accueilli des membres de ces loges qui font actuellement l'objet de plaintes pénales, déposées et enregistrées en raison de la commission de délits graves dûment établis sinon les plaintes n'auraient bien entendu pas pu être déposées". 

Si les plaintes ont été déposées, tout indique qu'aucun Procureur de la République n'a eu l'occasion d'émettre un avis à leur sujet. Elles sont au stade de l'enquête pour le moment. Au vu des quelques informations que je possède à leurs sujets, elles seront classées sans suite. Je les soupçonne, même, de raconter d'avoir déposer des plaintes qu'ils n'ont jamais déposé ! C'est tout vous dire !

Ils ont bien été capable de raconter lors du convent que leurs "adversaires" avaient déposé un référé devant le Tribunal de Grande Instance à Paris, que celui-ci avait statué en deux jours ... pour expliquer, plus loin, qu' il s'agissait du "Jury Fraternel" interne à leur obédience qui avait rejeté leur demande. 

Notre charmante et innocente Claudine Ma vient de m'en fournir la preuve que l'habitude de cette petite équipe est de produire des fausses accusations.  Elle a fait un signalement auprès de la plateforme Overblog, au sujet de mon article concernant la GLMMM,  pour ..... "Pédophilie"

Cette grande juriste ignore qu'une plateforme de blog respecte la législation - et pour Overblog qui est un produit français - la législation française. Elle ne préserve absolument pas l'anonymat des plaignants, estimant, par défaut, qu'un signalement doit être fondé, basé sur un élément réel et sérieux, et non pas de la diffamation gratuite et bas de plafond. 

Avec cet exemple, on mesure mieux la capacité de nuisance de Claudine Ma et de ses acolytes. 

Je ne peux, quant à moi, trouver bien ridicule les hurlements de détresse de notre trio, dans leur droit de réponse, qui m'explique  "Vous reproduisez des dénigrements, des calomnies, des insultes épouvantables à leur égard, sans aucune investigation de votre part et vous insultez personnellement."

En tout cas, moi - je ne les traite pas de pédophiles. 

 

Prétendre dans ce droit de réponse, que je n'ai qu'un extrait de procès verbal est assez surprenant. 

Sur la première page, on peut lire : 

"Orient de PARIS, le 10 Octobre 2018 
 
A l’attention de tous les Membres des associations  
qui composent la Fédération « Les Amis de Constant Chevillon » 
 
 À communiquer par mail ou lecture en Loge 
  
TRGM, RRSSet FF, 
Mesdames Messieurs les Présidents d’Associations, 
Vénérables Maîtres, 
Mes Bien Aimés SSet FF 
 
  
Procès-Verbal 
 de l’Assemblée Générale de la FACC/ Convent de la GLMMM, 
 régulièrement convoquée par la RS Grand Secrétaire 
sur mandatement du Président et Grand Maître, 
les 6 octobre 2018 et 7 octobre 2018. 
Hôtel du Grand Orient De France, 
 16, rue Cadet, 75009 Paris. 

 

Ce document a été transmis à toutes les loges (restantes) de la GLMMM et, donc,  à tous les frères et soeurs de cette obédience, soit 180 personnes. Nul part, il est précisé qu'il s'agit d'un extrait d'un procès verbal qui serait plus complet. 

S'il existait pour cette même assemblée générale un autre document pouvant tenir lieu aussi de "procès verbal", le Conseil de l'Ordre est obligé de le remettre, suivant la législation associative, à tous les frères et soeurs.  Ce qu'il n'a pas fait. 

Ainsi, affirmer que j'ai travaillé sur un extrait est soit mensonger, soit une grosse bidouille illégale parce qu'elle interdit aux loges d'avoir un "procès verbal" de leur assemblée générale complet. Ce sera à notre trio de choisir ce qu'il préfère. La bidouille illégale ou le mensonge public ? 

Pour ce qui concerne l'affirmation sur le GODF, on n'a bien compris que cette suspension de relation est ennuyeuse pour eux. Elle porte un coup à tous leurs projets. Moumdjian se rêvait "grand maître". Il s'est débarrassé, tout simplement, des loges qui n'auraient pas votées pour lui. 

Si on souhaite un article plus court sur le sujet, vous pouvez vous référer à celui de François Koch sur le blog "la Lumière" (en cliquant ici).

Le fait est que le GODF (son conseil de l'ordre) a bien suspendu ses relations avec la GLMMM du fait des radiations et démissions un peu trop nombreuses et surtout rapidement expédiées. Ils ne veulent rien à voir avec ça. Le risque est que lors du prochain convent du GODF soit voté une rupture définitive.  Le Conseil de l'Ordre n'a qu'un pouvoir suspensif. Cependant, c'est suffisant pour que les autres obédiences s'en inquiètent et suspendent à leur tour leurs relations avec la GLMMM. 

Les trois "dignitaires" nient l'existence de cette suspension dans un courrier adressé à différentes loges. Ensuite, ils expliquent que "c'est arrangé" et que le pauvre GODF a été "manipulé" par des personnes malveillantes. Mensonge après mensonge, dans ce droit de réponse, ils nous sortent les violons. 

Notre trio ne peut que réaffirmer son "attachement", son "amitié" et sa "fidélité"  - à tout ce qu'ils veulent -  Ce qui importe est de le prouver par ses actes.

Avant de jurer amitié et attachement à une autre obédience, encore faut-il se montrer fidèle et attaché à sa propre obédience. Virer la moitié de ses loges, multiplier les radiations, pour finalement vider son obédience de la moitié de ses effectifs, flinguer  des relations sans plus autre forme de procès avec d'autres obédiences sous des prétextes aussi farfelus répondant à leurs obsessions à l'égard d'un seul frère, l'ancien grand maître, tout cela n'invite pas vraiment à faire confiance à ce trio de "dignitaires", Olivier Sartoux, Jean-Jacques Moumdjian et Claudine Ma.  

L'état de la GLMMM est déplorable. Si hier, elle affichait assez fièrement 33 loges. Il n'en reste plus que 16, dont une micro-loge (pour rependre l'expression de notre trio) de 8 membres. Jean-Jacques Moumdjian et Claudine Ma sont, sans surprise,  vénérables chacun d'une loge cumulant ainsi avec leur mandat respectif au Conseil de l'Ordre. Ce cumul des mandats est quelque peu contraire aux us et coutumes des obédiences libérales et adogmatiques. Il fausse, de fait, les votes de ces deux loges comme  leur intégrité morale. 

Ces précisions faites, je vous laisse relire mon (long)premier  article concernant cette affaire que vous retrouverez en lien en bas de cet article. 

 

 

la fausse déclaration de Claudine Ma à Overblog au sujet de mon article ci-dessus. Plainte pour "pédophilie".

la fausse déclaration de Claudine Ma à Overblog au sujet de mon article ci-dessus. Plainte pour "pédophilie".

Ajouts :

Après la publication de cet article, j'ai reçu pas moins de trois "signalements" se rapportant sur aucun élément précis de mes articles provenant de Claudine Ma (voulant rectifier son accusation de pédophilie), de Jean-Jacques Moumdjian, évoquant un "nouveau torrent d'injures" - on cherche encore l'ancien torrent -  et enfin d'une inconnue RD *** qui leur prête un coup de main. 

Je souhaite rappeler, à tout hasard, qu'une plainte ou le signalement d'un abus doit être fondé sur des éléments précis. Les termes, propos, .... qui, selon eux, leur causeraient un préjudice, c'est-à-dire qui seraient mensongers ou imprécis, doivent être présentés littéralement - c'est-à-dire en toutes lettres avec la rectification à apporter et en quoi le fait est mensonger. 

En outre, je me fiche de savoir que mes articles leur plaisent ou non - ce n'est pas fait pour l'être -

Leur droit de réponse a été publié à deux endroits de ce blog :

Dans ce droit de réponse, hormis les insultes qui me sont adressées, il n'apparaît aucun élément permettant de procéder à des rectifications en leur faveur. De même que dans leur "signalement d'abus". 

Par conséquent, le signalement successif d'abus; qui n'existent que dans leur tête,  est de l'ordre du harcèlement.  

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sabine libre et de bonnes moeurs 20/05/2019 16:37

Mes TT:. CC:. FF:. et SS:.,
il est à déplorer que certains se revendiquant au 33e et plus, se sont permis certaines choses, qui ne servent en rien la Tradition:. La Transmission:. et les Connaissances :. ne sont plus respectées, certains hauts gradés n'ayant plus 2 oreilles pour entendre le même son, et son tombés dans le noir obscur en perdant la vue. Il est clair, que certains, certaines, n'ont plus à être reconnus, puisqu'ils/elles ont cessés de donner l'exemple de toutes les vertus, et se sont bien abstenus de sacrifier tout vain désir d'honneur, toute ambition et toute vanité par pur orgueil. J'ai dis:.

Rondeau 05/04/2019 12:45

Toute cette "écume de l'écume" est très loin de la voie symbolique...Pourquoi rester en Maçonnerie, si c'est pour vivre cela et accabler son esprit d'autant de négativité?

Simoita Mateo 30/03/2019 23:08

En m'excusant d'avance de me faire une pub (bien que les droits d'auteurs seront reversés intégralement à des oeuvres humanitaires) tout ce qui arrive est expliqué dans l'ouvrage que nous avons écrit YaKaYaKa et moi-même : "La Loge maçonnique : symbolise-t-elle encore l'athanor des alchimistes ? Comment lui donner force et vigueur ?" Editions Hermesia - En vente dans les bonnes librairies et sur https://livre.fnac.com/a12126447/SIMOITA-YAKAYAKA-La-loge-maconnique

Brumaire 30/03/2019 14:43

Déjà il y a au moins 10 ans, la mouvance Memphis-Misraïm tenait déjà de la nébuleuse. Qui se retrouve dans toutes ces "obédiences" qui se réclament soit du Rite de Memphis, soit de celui de Misraïm, soit des deux réunis? Je vais éviter d'en dire davantage, mais mon avis là-dessus est fort réservé, surtout avec tout ce qu'on a pu voir dans un passé récent.
Peut-on ajouter que certains membres de l'une ou l'autre de ces "obédiences" ont une politique très agressive, en essayant d'embaucher ceux qui sont en mal de spiritualités bizarres.
Le GODF (qui reconnaît aussi n'importe quoi) devrait s'y reprendre à plusieurs fois avant de donner son blanc-seing, ça lui éviterait de suspendre ses relations...

La Maçonne 30/03/2019 16:31

Le GODF se considérant "propriétaire des rites' aurait imposé sa vision de Memphis -Misraim en 33 degrés au lieu des 99 - estimant sûrement que cela faisait "moins sectaire".
C'est sûr que le GODF s'est planté avec ces tristes individus - en fonction depuis 2016 ....