Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

Des loges libres : comment vaincre le silence des obédiences maçonniques ?

Le silence assourdissant des obédiences inquiète. Non pas que je considère que si elles  s'exprimaient cela changerait quoique ce soit, toutefois un tel silence commencent très sérieusement à alarmer les frères et les sœurs. 
Il faut dire qu'il y a de quoi, entre la tentative avortée de virer Jean-Luc  Mélenchon par le conseil de l'ordre du GODF et la protection dont bénéficie Brigitte Barèges de la part de la GLFF, malgré ses propos nauséabonds dont elle fait son fond de commerce et bien qu'elle soit toujours mise en examen, n'importe qui peut craindre qu'il s'agit de magouilles politiciennes de la pire espèce. 

Mes prises de position concernant le référendum ou encore contre les violences policières sont saluées pour leur courage. Là, cela devient grave. Vraiment. 
En effet, dans un cas comme dans l'autre, je ne fais  que rappeler que la France est un pays de droit commun, signataire de la déclaration universelle des droits humains et s'engageant à les respecter. Cela ne nécessite pas un courage particulier. Il suffit de vivre son initiation comme une ouverture à l'autre. 

La seule obédience qui a posé les premières pierres d'une réflexion qui peut être riche, longue et périlleuse tout à la fois, est la Fédération Française du Droit Humain via son dernier communiqué. 
Que l'on soit d'accord ou pas avec les « Gilets Jaunes », les angles d'attaque ne manquent pas, ne serait-ce que pour s'inquiéter d'une révolte qui gronde depuis plusieurs semaines et des mesures prises par le gouvernement.  Traiter de la justice sociale ou encore de  démocratie est au cœur des principes de la franc-maçonnerie. Les obédiences se vantent même de le faire tous les jours et en toutes occasions. 
Encore faut-il avoir connaissance des revendications des « Gilets Jaunes » (lire ici). « Plus de SDF »  ou encore « pouvoir vivre dignement de son travail » ne sont pas des revendications que l'on pourrait classer comme dangereuses pour l'ordre maçonnique. 

Le niveau d'information des dignitaires des obédiences n'est pas vraiment le débat.  
C'est leur fond idéologique qui commence à poser des sérieuses questions aux frères et aux sœurs des obédiences concernées. Sont-ils vraiment initiés au sens noble de l'expression ou sont-ils que des « cordonnés » plus intéressés par leur petit pouvoir personnel ? 

Pourquoi attendre sur un conseil fédéral (pour la GLFF, la GLDF … ) ou un conseil de l'ordre (pour le GODF) ? 
La franc-maçonnerie française compte quelques 180 000 frères et sœurs, soit environ 9000 loges. 
Difficile de croire que ces frères et sœurs seraient des attentistes, à espérer que peut-être une obédience se réveille de sa torpeur. 

Je rêve d'une franc-maçonnerie libre et émancipée. Je rêve de francs-maçons et de maçonnes libres dans des loges libres. Pour le moment, on les trouvera muettes. 

Beaucoup de frères et de sœurs estiment que leurs loges n'ont pas le droit de s'exprimer. Or, c'est faux. Une loge a autant de droit de s'exprimer pour les membres qu'elles représentent que moi, toute seule pour moi-même. 


Des textes qu'il faut connaître : liberté, égalité, fraternité. 

La première proclamation de la liberté d’expression date de 1776, date à laquelle les Etats-Unis adoptent leur Constitution.

En France, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) de 1789 reprendra ce droit fondamental, qui relève de valeurs aussi bien laïques que démocratiques. En effet, avec cette libération de l'expression, il y a la liberté d'opinion mais aussi la liberté de croyance. 

Libérés de l’emprise monarchique, les français désirent s'émanciper de l’oppression qu’ils ont connue ; ils veulent pouvoir parler, s’exprimer, et faire connaitre leurs opinions sans restriction. C’est ainsi que l’article 11 de la déclaration dispose que « tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement ». 

Le préambule de la Constitution de la Vème République n'hésite pas à se rattacher aux textes de 1789: 

"Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.

En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d'outre-mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique." 

La liberté d’expression est également garantie par la Convention européenne des droits de l’homme. L’article 10 regroupe « la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière ». 
 

 

Une loge a le droit de s'exprimer librement. 

Toutes les obédiences françaises (tout au moins les principales) sont des « fédérations de loge ». Chaque loge est ainsi une association Loi 1901 qui a fait le choix d'adhérer à une « Fédération »,  leur obédience. Elle s'engage à respecter ses règlements mais aussi son objet social. 

Ainsi, toutes les loges sont des associations « philosophiques et culturelles », en quête de Vérité, de Justice, disposant de tout un corpus moral (tolérance, respect de l'autre, glorification du Travail, etc).  
En tant qu'association, les loges sont responsables de leurs actes et décisions. A ce titre, toutes les loges  peuvent s'exprimer comme n'importe quelle association et groupe d'individus ayant des intérêts commun au même titre qu'elles peuvent être attaquée en justice pour leurs abus de droits. 

La liberté d'expression est encadrée par la loi et connaît un certain nombre de limitations. Il s’agit notamment de toutes les incitations à des crimes ou délits, de la diffamation et de l’injure, et de tout dommage qui peut être causé à autrui. 
Pour une association, il est judicieux de s'exprimer dans la limite de son objet social. Pour le cas particulier d'une loge, ces limites sont définies dans l'objet social de l'obédience. 
Un autre principe de base est d'étayer ses propos. En effet, pour éviter toutes attaques, il faut être précis et éviter les phrases toutes faites et la langue de bois. Des générateurs de texte existent pour cela d'où les illustrations de cet article. 

Pour une nouvelle franc-maçonnerie. 

Pensez, lisez, écrivez … Sont les trois mots d'ordre pour  construire une nouvelle franc-maçonnerie débarrassée de ses enjeux de pouvoirs internes et de la cordonite aïgue. Une nouvelle franc-maçonnerie n'est pas laisser quelques uns diriger la pensée et l'expression de toutes et de tous. 

Ainsi, les loges qui le souhaitent, qui ont quelque chose à dire, à exprimer, - et cela peut-être un groupe de frères ou de sœurs – ou encore des frères ou sœurs isolés – trouveront toujours une place sur mon blog …. 

N'hésitez pas à m'envoyer vos propositions ! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gerardplaton06@gmail.com 29/01/2019 19:53

merci à la maçonne d'avoir abordé ce sujet du silence ou du droit ou du non-droit à la parole ... ton blog fut créé très certainement par le constant d'un silence coupable voire par le soucis pour les francs-maçons d'écrire du politiquement correct ... le Fait que ton blog existe donne une vraie respiration à la Franc-maçonnerie. Plus que cela même elle rappelle à la Franc-maçonnerie spéculative qu'elle est au service de la construction d'une société plus harmonique, plus juste et surtout plus intégrative de ce qui forme la nature humaine, c'est à dire ses contraintes ou excellence associé à son corps reptilien, limbique, néocortex mais à sa dimension spirituelle. Comment penser que tout cela ne puisse pas être exprimé, confronté, échangé, afin de trouver le meilleur équilibre pour assurer un meilleur "vivre ensemble" ? ... je ne cesse de dire que nos gouvernances actuelles des ordres et des obédiences sont liberticides ou pour le moins sclérosantes !!! ... il est temps pour les françs_maçons de casser des us et coutumes qui les condamnent à être prisonniers de leur passé, glorieux certes, mais peu efficace pour un monde dont les paradigmes ont changé. Alors je partage avec toi l'idée qu'il faut être courageux pour devenir libre, indépendant et se battre pour la liberté d'expression et la liberté d'action !!! ... notre Ordre a posé cela comme principe ... tous les frères et les soeurs sont invités à prendre position, chaque loge ou atelier sont libres de leurs actions, chaque chevalier s'assigne une cause à incarner. Les Maçons sont des architectes de la vie, des édificateurs de justice, Leurs actions doivent être faites en conscience sans aucun recteur imposé par des officines si bien intentionnées soient-elles. On a le droit de s'opposer à toute violence et de considérer que l'état n'a aucune légitimité à estropier ses administrés, Un maçon peut exprimer l'idée qu'une meilleure justice sociale passe par une meilleur répartition des richesse sans en faire un révolutionnaire sans vergogne, on peut penser la laïcité sans exclure toute réalité spirituelle, il est possible d'accueillir avec déréférence et humanité sans être traité comme des voyous ou des traîtres à la patrie .... merci à la Maçonne de rappeler qu'être franc-maçon c'est s'engager à combattre l'ignorance et d'être des leviers nécessaires à la construction d'un monde nouveau ..;

Padawan 29/01/2019 13:35

PAS EN MON NOM!
C’est justement parce que je suis un franc-maçon libre dans une loge libre, que je ne supporterai pas que ma loge ou mon obédience s’exprime en mon nom.

Nous avons chacun des milliers de façon de nous exprimer autrement qu’à travers la maçonnerie, y compris en enfilant un gilet jaune ou un foulard rouge.

La Maçonne 07/04/2019 20:05

Il y a deux manières d'être maçon :
_ pleurer en criant au secret dévoilé et continuer à croire que l'on appartient à une élite intellectuelle ou morale, sans se soucier des frères et soeurs qui sont blessés par le comportement de dignitaires imbus d'eux mêmes,
_ dénoncer les abus de quelques uns qui font fuir des frères et soeurs de bonne volonté, sincères, .... et apporter son aide à ses derniers, afin de préparer un avenir à la franc-maçonnerie et à nos obédiences qui ne soient pas petites magouilles entre "cordonnés".
J'ai choisi la 2ème option.

La Maçonne 07/04/2019 19:47

J'illustre parfaitement sur ce blog ce qui est anti-maçonnique : l'irrespect de certaines obédiences des droits fondamentaux et des lois (droit à l'expression, à se réunir, ...) comme par exemple radier automatiquement des frères ou des soeurs sous le prétexte qu'ils seraient soupçonnés d'être membres d'une juridiction non-reconnue ceci alors qu'il existe une cassation qui le condamne, les comportements sectaires et dogmatiques comme les obligations de croyance, les mensonges de dignitaires pour forcer des votes au convent (j'ai fait toute une série d'articles concernant la GLDF lors de la crise CMF), les radiations et démissions multiples comme pour la GLMMM (la moitié des loges ont été virée), la présence de membres appartenant à une fausse église (relevant de la secte d'ailleurs) qui s'autoproclame "évêque", archiprêtre comme pour le Grand Prieuré des Gaules, s'arranger pour faire démissionner une soeur parce qu'elle a porté plainte contre un frère pour coup et blessures, ... Cela est effectivement anti-maçonnique selon moi. Pas pour vous ?

Free thinking 06/04/2019 11:12

Bonjour

Tout en parcourant ce blog, je découvre cet article au hasard de mes lectures. Tout comme vous Padawan, je me questionne parfois sur la différence entre un blog maçonnique et un autre anti-maçonnique... La frontière semble ténue...

La Maçonne 14/02/2019 13:26

Des fois, je me demande pourquoi militer pour que des frères et des soeurs, et même des loges, puissent s'exprimer publiquement est considérer comme de "l'anti-maçonnisme". La liberté n'a rien d'anti-maçonnique ...

Padawan 11/02/2019 18:50

Des fois je me demande quelle est la différence entre un "blog maçonnique" et un "blog anti-maçonnique". Des fois...

DAVID 09/02/2019 19:34

Je suis franc-maçon libre dans une loge libre!
Mais que signifie être franc-maçon? Il faut être aveugle pour ne pas observer les clivages entre obédiences et les luttes en vue d'obtenir plus de suffrages que sa voisine. La franc-maçonnerie est un mirage, une illusion, qui ne profite qu'à quelques individus à la recherche de reconnaissance, de relations, de compagnie, et qui abuse leurs adhérent(e)s en les laissant espérer des bienfaits de tous ordre. La réalité et tout autre. Des individus en recherche d'eux-mêmes, souvent en situation d'échecs professionnels et personnels, divorcés, veufs, viennent chercher de la compagnie pendant les agapes pour oublier leur quotidien devant un camembert et une bouteille de rouge. Intellectuellement souvent limité le franc-maçon rabâche quelques phrases et se déplace dans sa loge le plus souvent maladroitement. La franc-maçonnerie est morte, il n'y a rien à en attendre, la 3ème république c'est fini! Engagez-vous, rendez-vous compte par vous même, vous y trouverez des individus ordinaires, comme sont les hommes et les femmes dans toutes les associations, des pédophiles, des escrocs, et à côté de ces malfaiteurs vous trouverez quelques personnes en or que vous conserverez comme de vrais amis. J'ai dit mon >!

galinier 30/01/2019 15:20

Gérard Platon, ce commentaire est parfait. Il faut une maçonnerie nouvelle, libre, humaine et évolutive, qui conforte en bien l'homme vers l'avenir. Il faut une maçonnerie sans frontière, avec des rapports entre nos frères du monde entier. Qu'ils nous visitent avec réciprocité. La maçonnerie Anglaise et son monopole sont à l'agonie, sa régularité est obsolète. Il faut une maçonnerie qui prenne le relai de celle des Lumières. Il faut une maçonnerie qui s'éloigne des légendes et religions révélées, à l'exemple des grades de Perfections. Il faut travailler nos symboles en loges bleues, c'est là ou est la vérité. Un symbole comme le pentagramme, l'astronomie. Il faudrait des vies entières d'études pour l'aborder, à l'exemple des trous noirs. Il n'y a pas de connaissance sans amour. Maïmonide. C.Galinier

padawan 29/01/2019 18:05

Ma loge fonctionne très bien, je te remercie.

Avec ses anarchistes, ses syndicalistes, ses conservateurs, ses libéraux, ses Macronistes, ses gilets jaunes, ses foulards rouges, ses athées, ses croyants, ses agnostiques, ses artisans, ses banquiers, ses employés, ses patrons, ma loge est comme la loge de Kipling :

Dehors, on se disait : "Sergent, Monsieur, Salut, Salam".
Dedans c’était : " Mon frère ", et c’était très bien ainsi.
Nous nous réunissions sur le niveau et nous nous quittions sur l’équerre.
Moi, j’étais second diacre dans ma Loge-mère, là-bas !

Des points de vue communs sur des buts ne signifient pas qu’on est d’accord sur le chemin. Et toute tentative de trouver le plus grand dénominateur commun, un compromis, ne peut être que réducteur et non représentatif. Je peux t’assurer que la grande majorité des frères de ma loge sont extrêmement actifs, à leur façon, dans la vie de la cité, et cela bien plus que ceux qui brassent de l’air avec des slogans « langue de bois » comme ceux que tu as cités.
Je ne pense pas que le but de la F.M. soit de mettre les gens d'accord, et maintiens donc : PAS EN MON NOM ! et je ne pense pas que ça fait de moi un mauvais maçon…

La Maçonne 29/01/2019 16:06

Je ne sais pas comment fonctionne ta loge. Je suppose, néanmoins, que vous êtes quand même capable de trouver un accord, un compromis ou rassembler des points de vue divergeant dans un même document ... en sus de réussir le tour de force de vous mettre d'accord sur le menu des agapes. Ensuite, à titre indicatif, il se pourrait que vous ayez des points de vue commun sur des thèmes comme la justice sociale, la liberté d'expression et d'opinion, la démocratie directe (et indirecte), etc. Je dis cela en passant par hasard sur mon blog.

CERISETTE 28/01/2019 18:54

Je vous lis toujours avec beaucoup d'attention et je suis souvent sur la même ligne que vous. Mais quoique je défende comme vous les GJ, je constate que bien souvent, sur les réseaux sociaux, ils tiennent des propos anti-maçonniques gravement violents. Qu'en pensez vous?

DAVID 07/03/2019 17:58

Les grands débats sont à la mode!
C'est le moment d'ouvrir les archives et de vider les poubelles.
Le récent sursaut des citoyens de ce pays contre l'absolutisme du pouvoir politique me semble salutaire et révélateur d'un profond malaise. Les injustices de tous ordres n'ont fait que s'accentuer ces dernières décennies en fragilisant davantage encore les couches sociales les plus vulnérables.
La république ne tient pas ses promesses!
Liberté! Égalité! Fraternité! Il faut que l'on m'explique!
A côté de cela, les scandales liées aux ordres religieux, actes pédophiles, viols de religieuses, abus de toutes sortes finissent devant la justice des hommes et sont timidement dénoncés par le vatican (avec un petit v).
Le pouvoir des groupes financiers! Les banques qui assomment leurs clients fragiles de frais injustes et injustifiées. Etc, Etc,...
Et au milieu de ce maelström qui centrifuge et rejette les faibles hors la société, des représentants de certaines obédiences se tapent sur le ventre en fumant des cigares et en sirotant des cognacs millésimés avec tels ou telles ministres invité(e)s aux banquets pour tenir lieu de caution, pendant que des enfants ont faim. Ministres de gauche et/ou de droite! La fraternité maçonnique rassemble sans trop de scrupules tous les partenaires décidés à s'octroyer et à conserver ce genre de privilège.
Sous couvert de recherche spirituelle, de projet visant à élever les hommes et la société, des individus affairistes sans dimensions, gonflant leur Egos, détournent à leur profit les fruits et les récoltes du chantier. Le moyen âge est de retour! Les ouvriers meurent en construisant les cathédrales et les châteaux, les dignitaires les inaugurent au champagne, devant des buffets bien garnis
Et le comble! Il faudrait se trancher la gorge plutôt que de dévoiler cette misérable comédie humaine. A d'autres. L'heure est à la prise de parole, la parole libérée doit circuler. Ce ne sont pas quelques "perturbés" qui publient leurs âneries pour se remplir les poches et se croient seuls autorisés à occuper l'espace public et médiatique.
Mes sœurs et mes frères; Indignez-vous et portez à la connaissance des citoyens le message pour dégager les véreuses et les véreux de tout bord afin d'ouvrir de nouvelles perspectives vivifiantes en vue de faire advenir une franc-maçonnerie propre, honnête, altruiste, généreuse et véritablement fraternelle.
Le moment de la réforme arrive.
J'ai dit!

DAVID 09/02/2019 19:41

Cerisette bonjour, voulez-vous me dire pourquoi les francs-maçons rasent les murs pour se rendre incognito dans leurs loges. Pour quelles raisons vous ne vous montrez pas au grand jour alors que vous ne tolérez pas qu'une femme de culture musulmane porte le voile ou le foulard?

La Maçonne 28/01/2019 20:23

Les FM sont accusés d'être proche des pouvoirs politiques et même de servir de conseil. C'est aussi ce que les obédiences racontent, non ? C'est bien l'objectif du dîner avec Castaner et des GM ?
C'est silence radio du côté des obédiences (,hors le DH).
Alors de quoi nous plaignons nous ?