Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

« Pas de politique en Franc-maçonnerie » ? Un credo d'un autre âge.

Alors que je parcourais d'un œil distrait le blog «Sous la voûte étoilée » de Gérard Contremoulin m'attardant sur un article  "I comme irresponsable" je suis tombée en arrêt sur des commentaires stupéfiants qui estiment que notre frère avait dépassé les limites des bornes. 

« Pas de politique en Franc-maçonnerie » ? Un credo d'un autre âge.

« Pas de politique en franc-maçonnerie ». « Pas de politique » parce que, suivant ce credo, la chose maçonnique est « initiatique ». Suivant ce déductif, un frère (cela peut être aussi une sœur) n'aurait pas le droit de donner SON opinion sur un sujet politique, aussi important de ce que Gérard Contremoulin appelle, assez justement, un « tsunami politicien » organisé par des hommes et des femmes plus occupés à préparer les présidentielles de 2017 qu'à réfléchir à cette vague d'attentats qui touchent la France, mais aussi – il est temps de le signaler – le monde entier.

Les hommes et femmes politiques, qui sont aussi francs-maçons appartenant à toutes les obédiences donnent leurs opinions publiquement – voir font du prosélytisme concernant leur parti et le programme de celui-ci. A ceux-là, personne ne leur dit « pas de politique en franc-maçonnerie », en leur interdisant une appartenance politique ou de se trouver une tribune. Aux journalistes, qui pourraient être francs-maçons, il ne l'est nullement interdit de publier des articles dans ce domaine. De même, les obédiences qui ont fait des communiqués et traitent de sujets éminemment politiques ou religieux, perpétrent aussi un grave manquement à leurs obligations initiatiques et maçonniques.

L'origine de l'interdit « ni politique, ni religion ».

L'interdit d'aborder des sujets politiques ou religieux en loge n'a pas pour origine, comme bien des francs-maçons l'indiquent, de vouloir « unir » ce qui ne peut l'être dans le monde profane. Les divisions sont bien plus nombreuses au prorata des effectifs en franc-maçonnerie qu'ailleurs.

Il avait pour objectif de rassurer les rois, empereurs et autres gouvernements autocratiques, qui voyaient d'un mauvais œil des hommes se réunir dans un secret relatif pour discuter. Les moyens de pressions ont été nombreux : infiltration d'une police secrète, mise en fonction des Grands Maîtres attachés au régime en place servant à la fois d'informateurs et de dénonciateurs, … et bien sûr, interdiction de toutes discussions politiques ou religieuses. Les régimes les plus autoritaires ont interdit ou interdisent encore la franc-maçonnerie. La peur était que ces hommes rassemblés soient des opposants au régime en place ou le deviennent.

Après la promulgation de l'Empire, Joseph Bonaparte, initié dans la loge « la Parfaite Sincèrité » de Marseille, est désigné Grand Maître du GODF. Roëtters de Montaleau avait fait le sale boulot auparavant, soit d'épurer les loges des opposants à Napoléon. Quant à Fouché, il était chargé de surveiller les loges et les frères. Napoléon, même s'il permettait la franc-maçonnerie, la regardait avec suspicion. Dois-je parler des célèbres « Carbonari », appelée aussi « charbonnerie », qui rassemblait les opposants au régime sous la Restauration, que la police secrète de l'époque estimait à 20 000 membres rien qu'à Paris ?

Peut-être devrions-nous aller en Angleterre lors de la réunification des « Modernes » et des « Anciens », qui est assez documenté pour que l'on puisse supposer que cette « querelle » avait une origine strictement politique et une relation avec le régime en place. On peut lire l'études de la loge de recherche Laurence Dermott

L'histoire et son analyse permet de réfléchir et de mesurer le ridicule de certains des « interdits » que certains proclament comme vérité absolue. Ne pas analyser l'histoire revient à visiter des camps de concentration sans réfléchir à la cause de leurs existences. Chaque instant que nous vivons appartient à l'histoire, il serait dommage d'attendre d'être morts pour la commenter. La politique est un de ses aspects (malheureusement), mais cela n'en est pas moins ce qui régit notre quotidien, nos lois, nos modes de vies et nos libertés. 

« Pas de politique en Franc-maçonnerie » ? Un credo d'un autre âge.

Pourquoi vouloir maintenir un tel interdit ?

Parce que la plupart des francs-maçons se fichent du monde et de la société qui leur donnent quelques privilèges, dont celui de se réunir sans craindre d'être menacé d'être guillotiné par une police secrète. Il en a fallu des combats et des combattants qui, eux, ont risqué leur vie pour que d'autre aujourd'hui puisse pinailler sottement sur du « Je me désabonne. Ceci n'a rien à voir avec la franc-maçonnerie. » ! Depuis quand un blog tenu par un frère doit être consacré uniquement par des sujets maçonniques ? Parce que là, hein ?, j'en traite un mais qui risque tout autant de déplaire …

La nature « initiatique » de la franc-maçonnerie passe aussi par la réflexion sur l'humanité. Une humanité qui n'a pas partout la chance de pouvoir se désabonner d'un blog parce qu'il ne suit pas la « ligne » maçonnique que certains veulent imposer. La moindre réflexion contre un régime en place est encore, dans certains pays du monde, passible de la peine de mort. Aujourd'hui, l'Europe est secouée par des vagues d'attentats. Des centaines de personnes ont été tuées par une poignée d'individus. Des centaines qui peut être n'importe qui d'entre nous.

Certaines vérités déplaisent et que c'est un moyen de discréditer toute réflexion. C'est d'ailleurs ce qui se produit avec l'article de Gérard Contremoulin – à qui on peut toujours dire « discuter de politique est interdit » ou « n'est pas une démarche maçonnique normale », blablabla, qu'il continuera, de toute manière, d'en parler.

La seule chose qui est interdite est d'imposer une opinion, une croyance et un modus operandi en franc-maçonnerie. C'est ce que font, pourtant, ces « ni politique, ni religion », au même titre que les despotes du 19ème siècle qui ont mis à feu et à sang toute l'Europe.

La seule chose qui est interdite est d'imposer une démarche maçonnique. En proclamant l'exclusivité initiatique – et vous avez intérêt à vous y tenir ! - c'est de faire de la franc-maçonnerie un substitut religieux - du dogme -

« Pas de politique en Franc-maçonnerie » ? Un credo d'un autre âge.

Partager cet article

Commenter cet article

Hibou 26/07/2016 08:15

Bonjour et merci pour cet article qui bien sûr ouvre les débats comme toujours...
Il est est intéressant de se poser plusieurs questions, tout d'abord qu'est que la franc maçonnerie, qu'est ce qu'un maçon, et qu'est ce qu'un ordre initiatique.
Est-ce que c'est la franc maçonnerie qui doit s'impliquer dans la société ou est-ce le maçon ?
Pourquoi faire et surtout comment le faire ? car s'il est évident que nous sommes tous impliqués dans la société nous le faisons avec plus ou moins de réussite.
Un frère ou une sœur peut faire tout, absolument tout ce qu'il veut en son nom, mais doit-il et peut-il le revendiquer au nom de la franc maçonnerie en général qui implique des milliers de membres qui penseront différemment.
A l'origine l'invitation à ne pas traiter de politique ou de religion est une raison évidente, elle nous écarte des conflits et de luttes qu'aucune politique ni organe n'a jamais résolu et on donne l'image aux profanes que la maçonnerie est devenu un nouveau parti politique un syndicat, une force contre ou pour leurs idéaux.
S'impliquer en politique ou en religion est légitime pour chacun d'entre nous, par contre La franc maçonnerie n'a jamais eu pour vocation de traiter de politique sur la place publique par contre chaque maçon oui bien sûr mais en son nom et pas en celui d'un ordre apolitique.justement pour respecter les multiples convictions de ses membres qui ne pourraient que se déchirer entre eux même au sein des loges, ce qui aurait l'effet inverse du but recherché par la franc maçonnerie.
On s'engage dans nos vies à titre individuel selon ses ambitions et ses aspirations, mais pas au nom de...quelque chose et la franc maçonnerie n'est pas un organe de combat. Elle est un creuset pour façonner des hommes et des femmes avec un esprit plus large, plus critique, plus aiguisé, et c'est en repartant sur les parvis que l'individu entre en action.
Il agit dans le monde comme il peut, après avoir pratiqué l'écoute, la réflexion, et s'être exercé à la tolérance et la fraternité.
Impliquer le nom de notre ordre sur la place publique au niveau des luttes profanes va à l'encontre du but fixé, par contre chacun de nous peut engager la guerre qui lui convient
mais uniquement en son nom, car se serait ignorer les milliers de frères et sœurs qui ne partagent ni la démarche ni la façon de faire...
Nous ne sommes pas des maçons en cire éloignés des soucis de la vie quotidienne, mais des humains qui peuvent devenir des acteurs différents dans leurs vies grâce à une association qui a pour visée d'améliorer ses adeptes qui dans le secret de leur cœur et loin des conflits de la place publique, seront peut être un jour en mesure s'ils le peuvent ( ... ) d'aider autrui à s'élever également.
Il ne faut pas confondre la franc maçonnerie et le franc maçon. Un ministre s'il est frère ne dit pas qu'il agit au nom de la franc maçonnerie. Il agit en son nom et en sa qualité en tentant d'appliquer les bienfaits du travail qu'il réalise ( ou pas ) en loge.
Chacun d'entre nous peut repousser ses limites dans son secteur d'activité pour trouver de nouveaux ' filons ' sociaux, ou lutter contre l'injustice et rechercher la vérité, mais c'est le maçon, l'homme ou la femme qui agit dans sa vie de tous les jours.
Ce n'est pas la FM qui paraît inactive, c'est le maçon ou la maçonne qui ne ferait rien de sa vie et de son énergie dans le monde, c'est toute la différence.
" Revenu du champ de bataille, il se retrancher un moment dans une chapelle pour méditer. Il en ressorti avec la force tranquille de celui qui est prêt à aller jusqu'au bout pour son idéal."
Combien d'entre nous ont tenté de mener leurs affaires quotidiennes pour en faire une œuvre ?
Qui a essayé que chaque minute de notre vie de père, d'époux, de notre travail, de notre association, devienne une taille vers la perfection ?
Nous sommes déjà tous sur la place publique... mais c'est en transportant le secret de ce que nous avons fait de notre initiation ( ou pas ) que nous agissons mieux ou pas dans nos vies. Point n'est besoin de donner l'image que la franc maçonnerie est devenue une ennemie politique et de créer des ennemis aux francs maçons.
L'avenir nous dira...

Mateo 24/07/2016 13:29

Je partage l'idée qu'en loge, et surtout au 3eme degré , on devrait pouvoir aborder tous les sujets pour lesquels des frères et des sœurs ont élaboré une réflexion qu'ils ou elles souhaitent partager. Ce qui peut être contestable c'est le prosélytisme des politiciens qui sous couvert de TBF introduisent un ferment de division qui est le poison qui de tous temps nous a fait tant de mal.

Peter Bu 23/07/2016 15:54

Merci d'avoir ajouté les points sur les « i ».

"L'interdit d'aborder des sujets politiques ou religieux en loge (…) avait pour objectif de rassurer les rois, empereurs et autres gouvernements autocratiques, qui voyaient d'un mauvais œil des hommes se réunir dans un secret relatif pour discuter. » Discuter librement sur les questions philosophiques et scientifiques, la franc-maçonnerie moderne ayant été créée pour cela par des chercheurs de la Royal Academy de Londres.

Les loges peuvent évidemment décider de quoi elles débattent et ce qu'elles laissent de côté. Mais tu as raisons d'ajouter que "La nature 'initiatique' de la franc-maçonnerie passe aussi par la réflexion sur l'humanité." (Au lieu de « passe aussi » je suggérerais « peut passer »... J'aborde plus longuement ce sujet au chapitre « Réflexions » de mon site web maçonnique.)

L'initiation étant un système destiné à faciliter le passage de l'enfance à l'âge d'adulte - ou de l'individu vers la société, d'une entité sociale à l'humanité..., les discussions politiques peuvent en faire partie. Elles ne représente un problème que si les résultats de ces échanges sont présentés comme l'opinion d'une obédience ou de la franc-maçonnerie dans son ensemble.

La franc-maçonnerie est très mal outillée pour élaborer des projets uniques et « définitifs », ce n'est pas son but.

uneSoeur 23/07/2016 12:09

Pour réfléchir, il faut accepter le contradictoire, accepter la remise en question, entendre et écouter ce qui dérange, ce qui bouscule....... Tout FM devrait être, avant tout, humble. Qu'un (e) VM cesse de se prendre pour un donneur d'ordres, que nos "élus" cessent d'être des paons.... La politique gère notre quotidien, en vertu de quoi ou de qui les SS et les FF ne pourraient ils pas échanger et évoluer ? et de réfléchir ensemble..de façon sage et mesurée..

Bilboquet 23/07/2016 07:12

Quoiqu'on face dans la vie, tout est (ou devrait être) matière de réflexion. D'ailleurs il faut constater le manque d'intérêt que de plus en plus de personnes ont pour tout ce qui est le "polis", que ce soit la politique, la religion, la philosophie. Les uns et les autres procèdent de l'un et de l'autre. On ne peut s'améliorer et de ce fait améliorer l'homme et la cité si on n'y s'intéresse pas ! En plus quand on parle "initiation", ne parle t'on pas aussi "d'accès à la société", comme dans les anciennes initiations ?Merci pour cet article qui remet un peut les pendules à l'heure.

Bilboquet 23/07/2016 18:04

Tout-à-fait d'accord ma S:. ! D'ailleurs la FM n'est-elle pas aussi appelé ... l'Art Royal ?

La Maçonne 23/07/2016 11:00

Tout devrait être matière de réflexion et même source d'inspiration.
On imagine très mal un artiste s'enfermer dans une tour d'ivoire sans jeter un oeil sur la société pour créer/recréer le monde. La franc-maçonnerie procède de la même démarche que celle d'un artiste.

JT 22/07/2016 19:28

J'ai démissionné de mon obédience voici quelques années pour sortir d'un sommeil de complaisance qui régnait dans ma loge et retrouver l' état d'éveil nécessaire à mes vieux jours
et ma conscience.Merci pour qualité de votre article.

La Maçonne 22/07/2016 19:41

Merci JT !
Cela explique pourquoi j'ai été radiée de ma propre loge!