Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLFF : Catherine Jeannin-Naltet réélue Grande Maîtresse

GLFF : Catherine Jeannin-Naltet réélue Grande Maîtresse

Pour sa troisième année, Catherine Jeannin-Naltet est réélue Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France. Les 428 loges de la GLFF l'ont ainsi décidées.

Pour sa dernière année de mandat, indique le communiqué de presse, elle souhaite
mettre l’accent sur :

• la poursuite de la défense des valeurs humanistes et de la laïcité parce qu’elle est
indissociable des droits des femmes,

• l’apport des réflexions des Franc-Maçonnes auprès des institutions françaises et
européennes chaque fois que les libertés des êtres humains ne sont pas respectées,

• la consolidation des relations avec les Obédiences féminines étrangères, que ce soit
sur le continent européen ou en Amérique du Sud pour renforcer les solidarités et les
échanges au service des femmes partout dans le monde.

En 2015, la GLFF fêtera ses 70 ans.

Toutes mes félicitations à Catherine Jeannin-Naltet ! Je lui souhaite ainsi qu'aux 14000 soeurs de la Grande Loge Féminine de France une très belle année maçonnique.

Lilithement vôtre,

Communiqué de presse de la Grande Loge Féminine de France.

Partager cet article

Commenter cet article

Christophe 17/05/2014 22:01

Bravo et félicitation à Catherine Jeannin-Naltet.

Je vois fleurir partout en pays français que la GLFF serait la plus et la plus ...
Je vais décevoir!

La GLFF est probablement la plus importante obédience strictement féminine, mais comme nous ne connaissons pas les chiffres concernant l'Order of Women Freemason (chiffre secret comme à la GLUA), il est possible qu'il y ait surprise. Elles annoncent 10 000 membres en 2011, et la croissance est rapide.
Quand à l'ancienneté, il n'y a pas photo, elles sont les plus anciennes.

Mais cela n’enlève rien aux mérites de la GLFF qui a su partager son modèle bien au-delà de ses frontières. Gardez ce beau dynamisme :-)
Et vive la GLFF !!!

La Maçonne 18/05/2014 11:17

Effectivement, les obediences anglaises feminines sont les plus anciennes: il y en a deux (une scission). Mes infos sont 10000 membres, mais pour les deux additionnées.
C'est dommage qu'elles se soient coupées des françaises, qui ne cherchent pas à developper une ob féminine en Angleterre.
Les anglaises -pourtant en place "forte" - n'ont pas développées de loges dans les pays anglo saxons, comme les USA ... ou des pays fortement "reguliers". Ce sont les belges qui s'y collent!
Leur rayonnement se limite à leur propre pays. C'est un peu comme si elles avaient signées un pacte :"ok, les filles vous pouvez vous amuser, mais pas de vague."
Dommage.