Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

hiram.be (ex-blog maçonnique) : quand une société commerciale insulte et menace le blog maçonnique "la Maçonne"

hiram.be (ex-blog maçonnique) : quand une société commerciale insulte et menace le blog maçonnique "la Maçonne"

Acte 4 – Scène 5 – Monsieur Géplu, repreneur du blog hiram.be, nous a remis ça ce mois d'août !

Après avoir voulu être le seul « blog maçonnique » en déposant le nom « blog maçonnique » à l'INPI, il souhaite maintenant devenir le propriétaire exclusif de travaux de loges, d'obédiences, ainsi que de leur communiqués !

Rappelons que dès lors que Monsieur Géplu a menacé et attenté à l'intégrité d'un blogueur, soit Gadlu.Info, l'ensemble des blogs ont publié une "Déclaration Commune".

Le ridicule ne tuant pas, preuve en est, le sieur Géplu n'hésite pas à manier les faits – les remanier – pour les faire entrer dans l'étroitesse de son portefeuille dans un article intitulé "Drôles de comportements" ce 18 avril 2014 que vous pouvez lire ici : http://www.hiram.be/droles-de-comportements/

La cause ? Ma publication des travaux d'une loge du GODF, à Tel Aviv …. Monsieur Géplu en fait une affaire personnelle. Vous ne comprenez pas ? Moi, non plus.

Quand la Maçonne s'amuse, Géplu pleurt.

Je découvre non sans un certain amusement « que je ne m'em.. pas ». C'est vrai. Ma vie est a priori bien plus drôle que la sienne.

J'aurais défié la loi (bigre! Appelez la police!) en publiant le travail d'une loge (re-bigre!) sans citer mes sources (re-re bigre!).

En examinant mon article à la loupe, il apparaît que j'ai bien mentionné qui étaient les auteurs de ce travail : une loge du GODF, située à Tel Aviv.

Bien entendu, Monsieur Géplu se garde bien de mettre les liens utiles permettant de prouver ses allégations.

Voici donc son article : http://www.hiram.be/gaza-une-reaction-de-la-loge-du-godf-de-tel-aviv/#comment-98436 et le mien : http://lamaconne.over-blog.com/2014/08/l-etude-de-la-loge-l-etoile-d-israel-de-tel-aviv.html

Que veut nous faire croire ce triste sir, alias Géplu ?

De la propriété intellectuelle à la liberté de presse.

Voici la définition de la « propriété intellectuelle » :

« L'auteur d'une oeuvre de l'esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial "

Encore faut-il pour en jouir être en mesure d'en produire. Hélas, monsieur Géplu n'apporte rien, ni éclairage nouveau, ni informations complémentaires, n'effectuant aucune recherche et possédant aucun sens de l'à propos… Il n'est créateur de rien. Il n'est que l'imprimeur virtuel d'informations …

Faisons un peu de Science-Fiction :

Lors d'un moment troublé, il me prends la subite envie de publier une information de la GLDF (quand je vous dis que c'est de la SF, je ne vous trompe pas).

Soit j'attends, telle une araignée dans sa toile que Jean-Laurent Turbet me surprenne (ce qui lui arrive de faire); soit je torture un frère de la GLDF (là, avouez que c'est déjà plus réaliste), soit je vais jeter un oeil sur le site de la GLDF (ce que j'ai déjà fait en y ayant survécue, eux aussi).

Dans le premier cas (Jean-Laurent), je le cite son blog, même si je trouve la même information ailleurs (sur le site de la GLDF par exemple), parce que je suis polie, surtout si je pinaille sur l'interprétation de l'événement qu'il aura faite et si je juge que son éclairage (toujours contraire au mien, mais il le fait exprès) apporte quelque chose à la discussion.

Si je conduis une mission punitive auprès de frères de la GLDF, il est évident que je ne cite personne : l'information m'est tombée du ciel et je jure sur la tête de mon chat que je ne dirais pas que je les ai enterré au fond du jardin (j'espère qu'il n'est pas noté une baisse des effectifs de l'obédience cette année).

Dans le troisième cas, bien contre mon gré, je colle en lien le site de la GLDF en me disant "pourvu que ma mère ne le sache pas"..... Parce qu'au bout du compte, l'information lui appartient et qu'en plus elle l'a mis sur son site (je parle de la GLDF).

Suivant la « logique » de Monsieur Géplu, il n'y a pas de premier, deuxième et troisième cas : c'est celui qui a publié le premier qui compte - et même mieux qui bénéficierait d'une « paternité » de cette information. Le premier blog qui publie une information (un communiqué d'obédience par exemple) serait, selon lui, celui qui bénéficie d'une exclusivité assortie d'un « droit d'auteur » !

Pour lui, c'est cela de l'information ... Pour moi, c'est publier un travail qui le mérite.

Géplu à l'ombre de Jiri Pragman

Ceci ne vient pas de lui, mais de Jiri Pragman qui a passé son temps à accuser tous les blogs de procéder à du « pillage ». D'ailleurs, Monsieur Géplu nous en fait le récit.

Accusations sans fondement, car Jiri Pragman n'est pas en mesure - et ne le fut jamais - de faire la preuve que ces informations soi-disant pillées n'avaient pas AUSSI été transmises aux blogueurs incriminés en même temps que lui.

A tel point que cela est devenu une paranoïa collective dans la blogosphère maçonnique, obligeant certains de devoir être capable de donner les noms de celles ou ceux qui avaient transmis l'information ou d'en faire la preuve.

La liberté de la presse prévoit aussi l'anonymat de ce qui est "des indicateurs".

C'est d'ailleurs pourquoi, on préférera envoyer un document sensible à François Koch, même s'il en fait une analyse curieuse et orientée. Il peut taire l'identité de ses indicateurs. Du moins, il n'avait pas de Jiri Pragman dans les jambes pour les lui demander et voir même l'accuser - comme ce fut mon cas pour un des mes articles sur la GLFF d'avoir piller le site de l'obédience!

Dois-je vous faire l'histoire de la presse ? De sa censure ? Des procédés policiers ? Non. Vous avez compris … Jiri Pragman faisait du flicage, interprétait les règles et la loi à sa manière, pour s'assurer un lectorat et maintenir son monopôle.

Je me fiche, quant à moi, de l'exclusivité, ne rejoignant pas Gérard Contremoulin à ce sujet. (voir son article ici : http://www.souslavouteetoilee.org/2014/08/l-etoile-de-tel-aviv-un-communique-en-exclusivite.html)

Un blog maçonnique a, selon moi, mieux à faire qu'un jeu-concours de celui qui publie une information en premier. Surtout, un blog comme celui que tient Gérard Contremoulin qui produit effectivement des articles personnels, des opinions et finalement une information.

Les obédiences et les loges contactent tout un panel de blogs lorsqu'elles veulent voir paraître une information. Information dont elles demeurent propriétaires et disposent comme elles le veulent.

Il n'existe pas en franc-maçonnerie "d'informations exclusives" au sens que nous l'entendons dans nos médias traditionnels.

Ainsi, personne n'a le droit de me demander de quel ciel m'est tombé ce texte-là comme un autre. Seuls peuvent avoir à y redire leurs véritables auteurs.

Je ne crois pas que la loge de Tel-Aviv du GODF ira me faire un procès parce que j'ai publié leur travail et qu'il a été transmis à d'autres blogs … Leur objectif est justement qu'il soit connu par le plus grand nombre de personne et donc publié. De même qu'une obédience qui me transmettrait une information en particulier souhaitera que celle-ci soit correctement traitée par mes soins.

Si on me transmettaient ce qui serait d'un domaine plus confidentiel lié à des sujets que je traite sur mon blog, il peut être assuré que la couleur du ciel ne sera pas dévoilée.


De la franc-maçonnerie.

Je n'ai pas développé une affection particulière pour Gérard Contremoulin ces dernières semaines. Il a longtemps été d'ailleurs « en accord » avec la logique de Jiri Pragman. Aujourd'hui, j'imagine qu'il en comprends la faiblesse déontologique. Cependant, en lisant son article un autre aspect m'est pourtant apparu.

Un aspect plus humain, maçon, bref plus sensible que la froideur textuelle de nos lois : considérer qu'il ne pouvait pas publier le travail d'une loge de sa propre obédience parce que Géplu souhaite les vendre et crie au scandale, l'obligeant à citer son blog dès qu'il en fait le caprice …Cela me choque et devrait insupporter n'importe quel maçonne et maçon. C'est un peu comme si un imprimeur s'appropriait des droits d'auteur à chaque livre qu'il imprime.

Cela devrait faire comprendre à toutes et à tous que nous sommes devant une déviance inadmissible de nos principes. Cela n'est plus possible de l'accepter.

Géplu se permet de juger deux blogs les disant "insignifiants", sans toujours mettre un seul lien vers ceux-ci dans le souci de sa haute intégrité journalistique.

Ces deux blogs - tout comme moi - identifient bien les auteurs de ce texte, m'identifie comme étant le "premier blog maçonnique" à l'avoir publié – uniquement par gentillesse et sympathie vis-à-vis de mon blog.

En rien, cela n'est une obligation.

Il s'agit pour eux, pour nous « blogs maçonniques », de tendre une main vers une autre réflexion, un autre frère … et dans ce cas particulier une sœur.

Une simple main tendue qui se matérialise sur nos blogs par des petites phrases comme « le blog X a publié cette semaine cet intéressant travail d'une loge que je souhaite, moi à mon tour, parce que je le trouve bon, parce que cette loge qui le diffuse à le droit d'être justement traitée et diffusée, parce que c'est ainsi le partage, le cœur de nos valeurs »

C'est notre manière à nous de montrer que nous nous respectons quoique nous ayons comme divergence. Voilà ce que signifie, finalement, ces petits liens d'un blog à l'autre. Ils ne signifient rien d'autre et ne devraient signifier rien de plus.

Ils sont donc pour moi important pour cela. Celles et ceux qui me lisent régulièrement savent que ces liens ne sont jamais anodins, jamais insignifiants, jamais neutres … que je les indique toujours avec sincérité.

Finalement, il fallait peut-être un rose-croix, un prêtre orthodoxe et "la Maçonne" pour juste publier le travail de cette loge du GODF de Tel-Aviv, estimant qu'il était important que ces frères aussi avaient le droit d'être entendu au delà de leurs frontières, au delà de nos clivages obédientiels, de la particularité de nos blogs respectifs, sortant tous les trois de leur cadre habituel ...

Juste parce qu'il y urgence d'être de l'humanité.

Est-ce si insignifiant?

Voulez-vous une autre manière de faire ? Un autre type de « blogs maçonniques », une bande d'imbéciles qui se bouffent le nez pour savoir qui a publié le premier ? Vous ne les aurez pas. Ne comptez pas sur moi pour en être ! Ce petit jeu débile est terminé. Fini. A partir de maintenant.

Merci donc à ces deux frères, à ces deux blogs ....

Un blog payant, et alors?

Que cela soit bien clair dans l'esprit de toutes et de tous : je me contrefiche – mais à un point que vous n'imaginez même pas – que le blog des Editions du Delta Lumineux SNC décide de faire payer des abonnements à des personnes qui auront l'ultime privilège de lire sa (mauvaise) prose.

La différence entre un monsieur Géplu et les autres blogs se tient en leur déontologie : nos obédiences, nos loges, nos travaux, et toutes les informations destinés au public ne sont pas des marchandises. Ces informations existent pour une bonne raison : démystifier la franc-maçonnerie, devenir publique. Pas l'enfermer sur des sites payants … Pas enrichir un individu qui en fera le commerce en s'autoproclamant « grand journaliste ».

Cependant, Monsieur Géplu – qui sait mieux que tout le monde – a une « autre philosophie ». Libre à lui. Cela ne me regarde pas.

Le règne de la phallocratie sur hiram.be

Du style, il faut avoir un sens des valeurs quelque peu atrophié pour apprécier celui de ce monsieur Géplu. Grossiereté, vulgarité, et insultes sont son credo.

Des féministes ont étudié ce phénomène chez certains spécimens de sexe masculin . Elles pourraient se pencher sur ce cas particulier, bien qu'il soit trop caricatural et que l'intérêt aujourd'hui est d'étudier non pas des gros lourdauds, faciles à repérer, mais un sexisme plus sournois.

Mes confrères sont des "puristes" et je suis pour la même raison "une hystérique", alors que nous avons publié la même Déclaration Commune. Pourquoi ne serais-je pas "puriste" aussi? ou mes frères blogueurs des "hystériques"? Plus loin, je suis même une "folle dingue". Bref, ce monsieur "je pisse debout et connaît pleins de gros mots" est simplement ahurissant!

Il m'a été fait, assez justement, remarqué que Monsieur Géplu avait la menace facile. Son commentaire sur son blog ne laisse aucun doute.

Bien sûr, ce monsieur peut s'amuser à conduire des procès à tous les blogs qui publieraient après lui, sans le citer, une information, tout en criant sottement au plagia. Il peut continuer à écrire des articles en me traitant d'hystérique ou de folle dingue …. Cela situe le personnage et ce qu'il est capable de faire.

Monsieur Géplu en a fait déjà l'expérience avec le dépôt de nom à l'INPI. Veut-il faire à nouveau cette expérience en menaçant des blogs et en insultant des blogueurs ?

Non. Monsieur Géplu – alias Gérard Plumecocq comme tout phallocrate de sa sorte – estime qu'une femme est plus facilement impressionnable qu'un homme.

Je crois qu'il se fait une illusion ... une sacrée illusion.

Géplu, l'innocente victime de la vilaine maçonne ?

Alors que « ses articles les plus intéressants » (je le cite tout en me tordant de rire) seront payants, je cherche encore pourquoi ce monsieur Géplu nous a offert un tel cinéma pour le travail d'une loge du GODF publié sur mon blog.

Si j'avais deviné que cela énervait autant, je l'aurais fait bien plus tôt.

De quelles agressions parle-t-il ?

Le blog GADLU.INFO a été repris par Alain Subrebost et que pour nous tous, l'affaire était bouclée depuis l'annonce de cette reprise. Durant deux mois, donc, les « blogs maçonniques » y compris moi, vivions notre petite vie de blogueurs indépendants et non rémunérés sans nous occuper de Monsieur Géplu et de ses publications.

La dernière action de la Guilde des blogueurs maçonniques fut un article (chacun suivant son goût) sur le "Secret Maçonnique", expérience d'ailleurs sur le plan de la démarche maçonnique très intéressante. Mon article sur ce thème - qui fut un des derniers de la série - a été publié le 13 juin. L'annonce du retour de Gadlu.info et de sa reprise a été faite le 14 juin 2014.

Bref, plus de deux mois sans que les uns et les autres ne se soient permis d'intervenir, émis un avis ou soi-disant "agressé" monsieur Géplu. Il était tout simplement laissé à son activité rentable.

Je ne serais pas surprise que des blogs m'apprennent avoir reçu des missives privées de Monsieur Géplu les menaçant de poursuites ces deux derniers mois.

Ce 18 août, Il remet le couvert en criant lui-même à l'agression … tout en annonçant qu'il va (enfin) ouvrir ses abonnements. Des problèmes techniques fort poignants sont la cause de ce retard, il s'en excuse platement.

J'ai relevé dans la série "agression" celles de Jiri Pragman, début juillet, qui après avoir bloqué tous les blogueurs de sa page Facebook (de manière à ce qu'ils ne peuvent ni lire ses propos, ni y répondre), débutait une série de « critiques ». J'étais le troisième blog ainsi traité. Jean-Laurent Turbet fut honorablement traité en premier de la même manière.

J'ai tout simplement publié la critique me concernant sur ma propre page Facebook, ainsi que la réponse de ses adorateurs. Il n'a pas aimé du tout. Pourtant, sa signature apparaît bel et bien. Je n'ai nullement dévoyé la qualité de sa prose et la nature indigeste des propos tenus. Je vous l'offre. Un petit cadeau spécial de "la Maçonne". Il appréciera, j'en suis certaine.

Moi - donc, qui ne suis qu'une grande fille toute simple - semble déranger ces deux messieurs. Ah bon ?

Voici un petit florilège de la magnifique prose de Géplu et Jiri Pragman.
Voici un petit florilège de la magnifique prose de Géplu et Jiri Pragman.
Voici un petit florilège de la magnifique prose de Géplu et Jiri Pragman.
Voici un petit florilège de la magnifique prose de Géplu et Jiri Pragman.

Voici un petit florilège de la magnifique prose de Géplu et Jiri Pragman.

Venons-en aux faits.

Monsieur Géplu, aidé par son maître à penser Jiri Pragman, a mis en place tout un système ayant pour but de détruire et d'empêcher l'expression de blogueurs qui soit lui feraient concurrence, soit le dérangeraient d'une manière ou d'une autre.

Le dépôt à l'INPI, qui s'est retourné contre eux, fut une de leurs premières grandes actions. L'article "Droles de Comportements" n'est qu'une suite.

La protestation d'un publication d'un travail du loge sur mon blog n'est qu'un prétexte pour continuer un conflit qui est terminé depuis deux mois.

J'ai donc cherché ce qui les dérangeait. Fort heureusement, Jiri Pragman est là pour m'orienter ... Une de mes analyses l'a particulièrement énervé.

Ladite analyse est cet article (et très certainement le précédent) : http://lamaconne.over-blog.com/2014/06/attention-danger-blog-commercial-hiram-be.html

Maintenant que le blog hiram.be va devenir payant « pour les articles les plus intéressants », (je re-cite), mon analyse devient brûlante d'actualité. C'est l'occasion où jamais de la relire.

J'y disais quoi ?

  • Les mentions légales du blog commercial hiram.be étaient incomplètes et le sont toujours. Il est, en effet, demandé un numéro de téléphone fixe et une télécopie … pas un numéro de portable. De même, la directrice de publication doit pouvoir être contactée par email et par téléphone.

  • Si le site est hébergé, autant mettre un lien sur l'hébergeur (qui est quand même une société informatique). Heureusement que je suis là … https://www.phpnet.org/

  • Hiram.be annonce qu'il est adhérent du SPIIL, fondé par Rue89, pour les médias en ligne. Il est enregistré sur le nom "le Blog Maçonnique" (tiens? Je croyais que le nom n'est plus utilisé ... ). Le SPIIL est un syndicat professionnel au même titre qu'un autre, qui défend ses adhérents et qui, entre autre, demandent à ceux-ci de s'engager auprès de leurs clients à une certaine qualité journaliste, ainsi qu'à une certaine transparence.

Tout naturellement, la SPIIL https://www.spiil.org/a publié un guide « de bonne pratique », demandant à ses adhérents de la respecter.

Le SPIIL demande à leurs adhérents d'être particulièrement attentifs quant aux mentions légales, mais aussi de faire encore mieux : indiquer les noms des actionnaires!

  • Là-dessus, aucun enregistrement au CNIL, ayant pour but d'assurer à ses lecteurs la protection de leurs données personnelles. A votre place, je ne m'y risquerais pas !

La transparence autant dans les comptes, que dans les traitements rémunérateurs des éventuels contributeurs (les autres journalistes) et de l'identité des actionnaires apparaît être dans le milieu du blog commercial à but journalistique une garantie de qualité.

Ceci très certainement pour éviter que des pseudo-sociétés, se prenant pour des grands médias, travaillent dans l'illégalité et salissent de leur réputation sulfureuse un milieu d'office très controversé.

Avec internet, n'importe qui avec peu de moyen peut se faire passer pour des "grands journalistes", prétendre être un journal en ligne de gauche, par exemple, en étant finalement financé par un groupuscule d'extrême-droite ...

A tout cela, nos deux grands journalistes ne savent pas répondre. Pourtant, ils ont un blog à eux tout seul pour éclairer leurs lecteurs et voir même publier une contre-analyse …

Pourquoi y-a-t-il une telle opacité de cette société et de ce blog depuis sa reprise?

Le beurre et l'argent du beurre.

Monsieur Géplu cite les revues et publications maçonniques, mais il oublie de dire que toutes sont des sociétés commerciales, dont les informations légales peuvent être connues de toutes et de tous.

On peut les joindre par téléphone, écrire un email au directeur de publication, … bref, avoir un fonctionnement normal avec elles.

Géplu souhaiterait bénéficier des avantages d'un blog personnel (comme le mien) tout en s'enrichissant au travers d'une société privée en estimant que le fait d'être franc-maçon suffit.

Il n'existe pas deux lois en France : une pour les maçons, une pour les profanes. De même, vu les attaques anti-maçonniques au sujet de l'affairisme de certains, il est évident qu'une telle opacité ne pourra qu'être remarquée pour ce qu'elle est.

Il est évident que des blogs maçonniques – eux personnels – ne souhaitent pas avoir un quelconque lien avec une telle société, même si un « frère » y travaille, pour des raisons évidentes d'éthique.

Mon choix est fait depuis longtemps.

Si je laisse Monsieur Géplu à ses affaires, il n'est pas question pour moi que son blog appartienne aux blogs maçonniques, soit identifié comme tel sur le mien et qu'il puisse y avoir confusion entre les deux typologies de blogs.

Autant qu'il aille au bout de sa logique …

Puisqu'il est un grand professionnel du journalisme et qu'il ne cesse de répéter qu'il fait des articles de qualité, il n'a aucun souci à se faire pour son petit commerce.

Son blog a « une autre philosophie », qu'il l'assume. Il n'est déjà même pas capable de mettre un seul lien vers ce qu'il incrimine ...

A bon entendeur ….

Et l'avenir?


Pour ses fidèles lecteurs et ceux qui le soutiennent encore, vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenu. Soutenez-le néanmoins. Finalement, un tel blog doit bien vous allez et cela reflète un peu ce que vous êtes aussi.

Pour les autres, il vous suffira de visiter d'autres blogs pour avoir des informations dignes de votre intérêt qui sont délivrées gratuitement.

L'avenir des "blogs maçonniques" sera ce que nous saurons écrire et inventer.

Il y a des blogueurs qui face à un sujet, y mettent de leur cœur et un peu d'eux mêmes, qui osent tout simplement vous parler, vous parler de ce qu'ils aiment : leur obédience, leurs loges, cette idée merveilleuse que fut la franc-maçonnerie ….

Oui, il existe cela aussi dans cette « blogosphère maçonnique ». Et surtout cela.

Je n'ai jamais été autant optimiste ...

Lilithement vôtre,

Partager cet article

Commenter cet article

aaron 24/08/2014 10:49

J'ai donné mon avis à Geplu sur son blog.
S il y avait un désaccord, il avait les moyens de s'expliquer. Les insultes, non. Ton article donne bien ton avis. C'est bien dit. Il ne donnera pas de droit de réponse. Il est sur la mauvaise pente. Ceux qui commentent son blog t'en veulent. Tu les emmerdes avec ton blog et tes trop bonnes analyses. Ils veulent te les faire payer. Continue à te battre. Tu as tout d'une grande.

La Maçonne 24/08/2014 11:12

Merci Aaron.
Exact: quand on est en pas de la même opinion, on l'explique en quoi. Geplu fait de l'insulte et des menaces, une marque de fabrique. Il ne sait faire que cela.
Je sais qu'il ne m'accordera pas un droit de réponse. Je lui ai envoyé un email le 22 aout. Il a 3 jours pour le publier. Il voulait être traité comme un média pro, c'est ce que j'ai fait.
Un média pro publie sans discuter un droit de réponse, tout simplement parce que leurs opinions et leurs lignes éditoriales ne changera pas pour autant, ensuite parce qu un pro n'en fait pas une affaire personnelle.
Ensuite et c'est surtout cela : refuser est suspicieux et donne raison à celui qui proteste. Finalement en ne publiant pas mon droit de réponse et en n'apportant pas les correctifs, Geplu me donne raison.b

V 23/08/2014 15:00

Bonjour !
Merci pour ce très bon article, bravo de ne pas vous être laissée faire devant ces menaces et injures indignes.
C'est votre état d'esprit sain et indépendant que j'apprécie en parcourant votre site.
Encore profane, il me donne envie (avec d'autres) de mieux connaître la FM.
J'ai été heureux de voir cette solidarité qui s'est formée avec d'autres auteurs contre le mercantilisme et la sottise incarnés.
J'espère que ceux-ci ne parviendront pas à vous blesser pour bien longtemps, et que votre blog restera sur ses caractéristiques actuelles, critique mais juste, informatif, plein d'esprit et de traits d'humour.
Longue vie à la Maçonne :)

La Maçonne 24/08/2014 01:13

C'est vrai, Yaka. Pour me blesser, il n'y a que trahir ma confiance et mon amitié. Dans ce cas, je suis la moins dangereuse (à moins que l'on vienne me chercher). Je me contente de me détourner et poursuivre ma route, finalement plus libre encore.
Par contre, me mettre en rogne est une mauvaise idée. Il faut pour le coup me suivre et être très bien armé.
Geplu n'a jamais mérité ma confiance et, hélas, à part l'insulte, il manque d'envergure et d'arguments.

yaka 23/08/2014 22:59

Pour blesser La Maçonne, il faudrait se lever tôt et trahir son amitié.
Par contre pour la foutre en rote, certains ont un don olympique.
A moins que le but de la manœuvre soit de la faire sortir de ses gonds pour ensuite dénoncer son état "hystérique". Pas con comme tactique, faut-il encore pouvoir la suivre sur ce terrain miné sans se faire sauter sur ses propres pièges. Ce serait con d'attribuer une médaille d'or à un tas de cendres ;-)

La Maçonne 23/08/2014 15:09

Merci V, votre avis me touche....vraiment.

Christophe 22/08/2014 21:56

En lisant la prose agressive du site commercial en question, notamment concernant le blog gadlu-info, je fus conforté par notre démarche commune d'il y a qlq temps.

J'avais été étonné de la réaction de Gérard quant au communiqué de la loge de Tel Aviv. Il la publiait ou non, mais dire qu'il ne la publiait pas pour un problème de forme, c'était curieux.

J'ai donc été heureux de voir que tu la publiais, sans autre forme. Bien entendu le but de ce texte est qu'il se diffuse et tel est bien l'intention des auteurs, c'est à dire de celles et ceux qui en ont la propriété intellectuelle.

J'avoue avoir été échaudé d'une courte discussion avec notre ami Jiri sur le faceb où la forme primait, couvrait, détruisait le fond. C'est exactement la même chose ici.

Si le but du site commercial est de faire connaître une information d'ordre morale, maçonnique de surcroît, dont il n'a, de plus, pas la propriété intellectuelle, il aurait dû se réjouir de l'existence d'une autre courroie de transmission pour cette information, tout comme s'en sont certainement réjouis les auteurs.

Est-ce que les auteurs de ce papier ont fait savoir leur déplaisir de cette autre publication? Non.

Que le site commercial fut le premier à le diffuser, bien joué. De là à dire qu'il en a l'exclusivité ... seul un accord de copyright signé entre le(s) propriétaire(s) intellectuel(s) et l'éditeur pourrait donner un quelconque droit à l'Éditeur sur le propriétaire intellectuel. Mais ce n'est pas le cas ici.

Bref, toute cette embrouille détruit le message honnête de ceux qui l'ont rédigé et de cela le site commercial est comptable et lui seul: quel intérêt de détruire un message moral par la querelle de forme, au bout du compte, sinon pour des intérêts d'audience et donc d'argent, car cela, malheureusement, fait audience et le site commercial le sait bien lui, non ?

La Maçonne 22/08/2014 22:29

Je suis entièrement d'accord avec toi.
Les seuls ici qui peuvent s'offusquer d'une publication sont les frères de cette loge.
Le jour où des loges en seront à faire des accords (marchands) sur la diffusion d'une information sur un blog, je crains que ce sera foutu pour la FM...
Ensuite, le seul plagiat possible et pouvant être considéré comme tel est le petit texte de présentation. N'oublions pas aussi que Jiri et Geplu ne sont pas journalistes.
Jiri est webmaster pour un site de commune. Geplu était imprimeur. Ceci explique aussi leurs "visions" du blog ou d'un média pro en ligne.
important pour nous est le partage, la transmission, la connaissance...

gaby 22/08/2014 18:05

Bravo chère Anne de nous défendre avec tant de talent !

triangle 22/08/2014 17:49

bravo!

Papygrincheux 22/08/2014 17:25

PAPY GRINCHEUX 22 AOÛT 2014 AT 17 H 18 MIN / RÉPONDRE
Excellent article.
Nom d’un GADLU ma soeur quel punch!
Dommage cependant que l’orthographe et toi…d'accord t'auras pas de droits d'auteur mais c'est pas une raison: pense à nous pauvres lecteurs.
Allez à +
P.S. : souriez vous êtes filmés.

Papygrincheux 22/08/2014 18:13

T'en fait pas moi je ne sais ni lire ni écrire, alors!!!

La Maçonne 22/08/2014 17:59

tiens? On vient de m'apprendre que plagia s'écrit plagiat... je ne sais même pas l'écrire!

La Maçonne 22/08/2014 17:46

Merci PapyGrincheux ... Au moins, mes fotes prouvent que je ne fais pas de plagia (j'en ai repéré quelques unes ...).

FRED 22/08/2014 16:41

retrouvons le chemin de la douce fraternité, il doit bien y avoir quelque part, un peu plus haut, un troisième point qui permette à deux franc maçons de dépasser leur opposition

La Maçonne 22/08/2014 17:01

C'est une société commerciale et traitée comme telle.

frangine dunord 22/08/2014 16:34

et bé, quel article savoureux et croustillant comme tu sais si bien les ecrire ma soeur.
je crois que tout est resumé dans ce que tu ecris ici "nos obédiences, nos loges, nos travaux, et toutes les informations destinés au public ne sont pas des marchandises. Ces informations existent pour une bonne raison : démystifier la franc-maçonnerie, devenir publique. " euh pas taper si j'ai repris un copié/collé de ton blog hein, on est soeur non? lol
pour les insultes, y a pas qq qui a dit ..que tu m'aimais encore..." euh non desolee qui a dit "l'insulte est la reponse des faibles " ou un truc comme ça ?
bon encore heureux que je ne fais qu'un blog de poesie...quoique maçonnique ou symbolique, tu crois que gadlu va me tomber dessus en me demandant des droits d'auteurs? apres tout, qui sait d'où vient l'inspiration.... tout ça pour dire que c'est triste et que ça me rappelle le poeme que j'ai ecrit en pensant à ce type d'individu "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil", dis tu m'en veux pas de faire ma pub sur ton blog hein? tu vas pas me demander des sous en contrepartie ?
je t'embrasse bien fort ma soeur et continue, j'adore!

rectificator 22/08/2014 16:23

Ma TCS,
Un instant j'avais cru comprendre que ce géplu t'avait appelé Madame Doutrepierre, est-ce juste ?
Il en va là de la divulgation du secret d'appartenance, comme il avait aussi menacé notre Frère Noé Lamech.
Si tel est ton désir, je peux te faire parvenir tous les renseignements bancaires de la société de ce monsieur (cotation Banque de France de l'entreprise, des dirigeants, concours bancaires, etc.).

La Maçonne 22/08/2014 17:00

Doutrepierre est un pseudo.
Mais comme je ne suis douée, croyant avoir "inventé', c'est un nom qui existe vraiment.
Merci, pour ta proposition que j'accepte volontiers.