Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

GLDF : les yeux de Chimère pour la GLUA

Notre frère Vabadus a souhaité commenter la dernière interview de Philippe Charuel qui a, certainement, surpris plus d'un frère de la GLDF. En effet, ces derniers ont eu à supporter une pression lors de la dernière crise « régulière » de leurs dirigeants. C'était alors Marc Henry, le Grand Maître, mais n'oublions pas que Philippe Charuel était membre du conseil fédéral depuis plusieurs longues années … et donc un participant "actif" à celle-ci.

Je vous livre en intégralité la réflexion de notre frère que je ne vous présente plus.

GLDF : les yeux de Chimère pour la GLUA

Le Grand Maître Philippe Charuel vient de livrer ses premières déclarations publiques de rentrée au journaliste de l’Express François Koch. De cet article d’entretien daté du 8 septembre 2016 intitulé « Charuel, GLDF: « Fin de chimère anglo-saxonne » nous avons extrait certaines déclarations qui méritent examen. Nous invitons chacun à lire l’intégralité du texte d’entretien.

"Chimère", vous avez dit "Chimère anglo-saxone"?

Déclarations de 2016 du Grand Maître Philippe Charrue – extraits du blog La Lumière

"Il est vrai que la Confédération Maçonnique de France [CMF] était un projet concurrent, puisqu’il s’agissait de prendre la place de la GLNF comme obédience reconnue par la GLUA [Grande Loge Unie d’Angleterre]. Tout cela est derrière nous. On ne court plus après une chimère anglo-saxonne."

"La route de la GLDF n’est pas celle de la régularité londonienne. Nous nous estimons réguliers… sans imposer de croyance en Dieu. Notre voie est consensuelle."

Définitions

Dans la mythologie grecque, la chimère est une créature fantastique malfaisante. Elle est décrite comme un hybride avec un corps de lion, une tête de chèvre sur le dos et une queue de dragon, de serpent, ou se terminant par une tête de serpent. Elle peut cracher du feu.

Le dictionnaire des symboles indique que la chimère est un symbole très complexe de créations imaginaires issues des profondeurs de l'inconscient, représentant peut-être les désirs inassouvis, sources de frustrations et plus tard de douleur. La chimère est vue comme un monstre qui séduit et perd celui qui vient à elle, un monstre qu'on ne peut combattre de front et « qu'il faut pourchasser afin de le surprendre dans les repaires les plus profonds ».

Dans son emploi courant une chimère est un projet irréaliste, UNE ILLUSION

Voici un Grand Maître qui fait passer ses deux prédécesseurs pour des « illluminati » porteurs de « chimères anglo-saxonnes «

Mais le Conseiller Charuel participait aux réunions du Conseil Fédéral de 2010 à 2013 sous l’autorité des GM Dubart et Henry qui ont préparé « Bâle » et ensuite négocié avec les 5 GL européennes durant cette période. Ce Conseiller ne s’est pas opposé à ces chimères. Il a même toujours voté les pleins pouvoirs aux Grands Maîtres Dubart et Henry ;

Mieux en juin 2015, voici un an, il déclare au journaliste de l’Express F Koch

« la Déclaration de Bâle de 2012 aurait dû être traitée de manière plus énergique et plus réactive. »

Il a fallu une année de mandat pour Philippe Charuel pour enfin dire la vérité : la recherche de la Reconnaissance de la GLUA était une CONNERIE alors que tout le monde a dit cela immédiatement après l’Appel de Bâle en juin 2012, soit quatre années plus tôt.

CMF (Chimère maçonnique française)

Lorsque le journaliste de l’Express interroge le nouveau Grand Maître Charuel dans "/Philippe Charuel : "GLDF effacée, c'est fini!"" en date du 2 juillet 2015 on apprend ceci :

  • le bilan de la CMF « EST POSITIF »,

  • elle est prête "à accueillir d’autres obédiences",

  • le Grand Maître Charuel va en prendre la Présidence en novembre 2015 en remplacement d’Alain Juillet.

Lorsqu’en SEPTEMBRE 2016 le même journaliste demande : « La CMF existe-elle encore ? »

La réponse est la suivante :

"Depuis septembre 2015, nous avons constitué à la place un Pôle de Tradition avec les 15 000 frères théistes de la GLAMF. Très vite, la GLTSO nous a rejoints, puis, quelques mois plus tard, la GLFF. Ce Pôle est informel et son coordinateur est Alain Juillet [l’ancien Grand Maître de la GLAMF devenu Président de la CMF]. En 2017, nous organiserons des colloques régionaux."

Cette CMF vivante, dynamique en juin 2015 n’existe donc plus 3 MOIS PLUS TARD. Vu comme cela c’est une mort subite !!!! C’est de la pure carabistouille !

Tout le monde savait en juin 2015 que la CMF était morte depuis le Convent de juin 2014 de la GLDF! Cela faisait plus d’un an qu’elle ressemblait à un bathyscaphe sans pilote tournant en rond dans de l’encre de seiche

"PAPA TANGO CHARLIE"

A force de dire le lendemain le contraire de ce qu’il disait la veille, on va assimiler ses déclarations au pas de tango : un pas en avant, deux pas en arrière et un renversé. Attention dans les couloirs de Puteaux on va finir par lui donner un nom de code « Papa Tango Charlie ». Ça tombe bien car ce code dans l’aviation ça se traduit par PTC en prenant première lettre de chaque mot de la célèbre formule d’alerte des pilotes. PTC signifie "Prise de Terrain à la Con".

 

Note de la Maçonne : il ne fallait pas manquer cette occasion d'illustrer cet article avec ce morceau musical !

Du passé faisons table rase !

Ce serait une erreur de croire que le Grand Maître P Charuel serait devenu un porteur de vérités après un an de mandature !!

Décodons bien tout cela pour bien percevoir le dessous des cartes. Le Grand Maître fait une opération d’enfumage qui consiste à dire : « du passé faisons table rase « « ne parlons plus de ce passé et construisons l’avenir ».

Ainsi il glisse sous le pavé mosaîque tout ce qui fâche et l’on ne procède pas à l’inventaire de cette période de crise de la GLDF de 2012 à 2014 !

On ne fait surtout pas de recherches du pourquoi tout cela et qui en est responsable. Si on le faisait cela conduirait à inévitablement à mettre en lumière les donneurs d’ordre véritables qui sont en fait les Illustres illuminati qui dirigent le Suprême Conseil.

Alors c’est l’omerta absolue au sein de l’obédience. Seul Michel Barat a osé ne pas respecter la LOI DU SILENCE, ainsi que tous ces Frères de la Loge Ar Vreur et d’autres Loges qui se sont manifestés notamment sur le Blog de la MAÇONNE !

Un « MACHIN »

Disons le tout net, le nouvel attelage obédientiel annoncé par le Grand Maître Charuel est un « machin ». En effet que pensez d’autre de cette organisation informelle ?

"Pôle de Tradition avec les 15 000 frères théistes de la GLAMF. Très vite, la GLTSO nous a rejoints, puis, quelques mois plus tard, la GLFF. Ce Pôle est informel et son coordinateur est Alain Juillet [l’ancien Grand Maître de la GLAMF devenu Président de la CMF]."

Cela ne changera rien dans la vie locale des Sœurs et Frères de ces obédiences

  • les Sœurs de la GLFF seront toujours interdites à la GLDF et à la GLAMF
  • les Frères de la GLAMF ont interdiction de se rendre dans les autres obédiences ; comme la CMF est morte il n’y a plus pour eux d’autorisation de visite à la GLDF
  • les Frères de la GLDF ne peuvent pas se rendre à la GLFF et à la GLAMF

Ce « machin » c’est le Centre de la désunion ! C’est encore une PTC, « prise de terrain à la con » !

Les grelots du fou.

Il y a certainement une dimension psychanalytique chez ces Illuminati qui concoctent des projets chimériques. Cela est souligné dans le dictionnaire des symboles. Cela peut être rapproché de ce que disait Jean Verdun évoquant sa descente de charge de Grand Maître de la GLDF :

"Je n’ai plus à batailler contre la volonté de domination de ces illustres frères qui se disent les meilleurs de la Grande Loge et font sonner leurs degrés prétendus supérieurs comme le fou ses grelots."

Jean Verdun disait ses vérités. Les illustres illuminati détestent la vérité. Les faits ne pénètrent pas le champ des croyances.

Ils s’ingénièrent donc à lui faire quitter la GLDF. Les mêmes méthodes sont toujours appliquées pour éliminer les opposants qui disent la vérité : on les fait passer des fous !

Ce n'est pas difficile, croyez-moi, de jouer la folie ! Je vais vous apprendre comment il faut faire. Il suffit que vous vous mettiez à crier la vérité en face à tout le monde. Personne ne vous croira, et tout le monde vous prendra pour une folle!

Luigi Pirandello (1867-1936), Le bonnet de fou

GLDF : les yeux de Chimère pour la GLUA

Partager cet article

Commenter cet article

pyramd 22/09/2016 10:18

Les obédiences rendent fous. Les "dirigeants" et ceux qui laissent faire.
Il y a un manque de recul des FM d'accorder crédit absolu à ceux qui se trouvent à un moment en charge de représenter ou faire avancer un groupe maçonnique.
Il en va d'une discpline utile et bien pratique, mais s'imaginer que le fait d'être à ces charges serait garant de probité, honnêteté, impartialité, humanité c'est faire preuve d'une grande naïveté.
Au contraire, nous devrions être infiniment plus exigeants, circonspects pour toutes les actions de ceux qui sont soumis au risque d' ivresse du pouvoir, voire de tentations financières.
C'est donc bien NOTRE exigence qui peut apporter un plus de probité, ne serait-ce qu'en limitant des ambitions non souhaitées.
Si celà peut aussi écarter les approches "marketing" et incantations du déclin du concurrent ...

TS 12/09/2016 10:55

MTCS ,
que rajouter ? que beaucoup ont écouté AJ et CS pour quitter une obédience en promettant tout , et a l'arrivée ils n'ont que les yeux pour pleurer , ils passent pour des idiots heureux ( lire le blog de la GLAMF ) ou chacun y va de son commentaire pour dire combien ils sont heureux , certains ont appris l'existence de ce pole ( ????) par les blogs ( bonjour la communication , ou la considération )
en fait je crois qu'ils ont aujourd'hui compris qu'ils ont crée une obédience pour certains qui a la GLNF rêvaient d'un grand destin , pour qui les FF sont des GIROUETTES ( expression gentille )
il n'y a qu'a voir le nombre de démissions ( 735 d’après un ponte de la GLAMF depuis six mois ) qu'ils enregistrent tout en criant que la GLNF et GLUA sont une maçonnerie révolue .( sic) 95% de la maçonnerie mondiale révolue , ils n'ont peur de rien ou ils ne sont plus a ça près .
pour ce qui est de la GL , je crois que c'est le début d'une lente AGONIE , a part revendiquer la primauté sur la création sur le GO , c'est le vide sidéral , rien mème pas un début du commencement d'une vision du chemin sur laquelle elle veut aller
aucuns des prédécesseurs de PC n'avait de programme pour la GL ( a part celui de prendre la place de la GLNF ) ce qui fait qu'aujourd'hui c'est une catastrophe et ce n'est pas le POLE de je ne sais quoi , peut être emploi ( pour AJ ) qui va redonner un sens au message , bien au contraire , je crois que c'est reparti pour un tour .

Brumaire 12/09/2016 10:37

Cher Christophe, Au GODF, on ne quitte pas obligatoirement le CO "après un certain nombre de bons et loyaux services"...voir certains GM qui attendent que leurs successeurs descendent de charge au bout d'un an pour y remonter. La FFDH a, sur ce point, une règle plus saine: un mandat de 3 ans, renouvelable une seule fois consécutivement au premier, et après, c'est fini, n,i,ni. C'est d'ailleurs le même principe pour les membres d'autres instances, quand la porte s'est refermée légalement, on ne fait pas de bricolage pour rentrer par la fenêtre.

Christophe 12/09/2016 07:14

Cette fausse démocratie au sein d'obédiences, car ce n'est même pas un régime présidentiel, semble prendre de l'ampleur. Et il n'y a pas de contre-pouvoir qui permette de corriger. Ce n'est pas qu'en France que ces dérives existent, dans d'autres pays aussi, mais il y a là une concentration que je m'explique mal et qui est douloureux pour beaucoup beaucoup de FM. On peut dire beaucoup de chose sur la GLUA, mais elle possède des réflexes démocratiques dont semble dépourvu certaines obédiences (et dès lors certaines de ses loges : cela va ensemble).
Certains portes-parole de la GLdF ont beaucoup critiqué la démocratie au sein du GOdF. Mais finalement le fait de devoir quitter le conseil de l'Ordre après un certain nombre d'année de bons et loyaux services est une excellente garantie. On doit lutter contre ces membres "à vie" qui pèsent sur les structures en essayant systématiquement d'imposer leur ligne et leurs obligés.