Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Maçonne

Les principales obédiences initiant des femmes en France.

Les principales obédiences initiant des femmes en France.

Voici l'article qui en, à lui tout seul, a emporté les premiers commentaires rageurs. Un petit dépoussiérage s'impose ... mais pas de modifications qui feraient mentir mes commentateurs.

Ici une liste d'obédiences qui initient des femmes. Il s'agit d'obédiences "historiques" pour lesquelles l'initiation des femmes a été un enjeu dès leur fondation, soit en mixité, soit en non-mixité.

La plus ancienne obédience est le Droit Humain. Elle fut fondée par Maria Deraismes et Georges Martin en 1893.

Obédience mixte, elle représente 25000 frères et soeurs. De dimension internationale, elle est implantée dans plusieurs pays du monde en "fédération". La Fédération Française a son siège Rue Pinel à Paris (13ème).

Cette obédience pratique un seul rituel : le REAA (Rite Ecossais Ancien et Accepté).

Le Droit Humain, bien que fondé en France, a de même eu une politique de développement à l'international. Il est présent dans 58 pays et compte de nombreuses fédérations hors de France.

Pour aller, plus loin, je vous invite à visionner (et écouter) les vidéos présentées sur le site de la Fédération Française du Droit Humain.

A lire de toute urgence : le livre de Michel Meley, qui fut président de la Fédération Française du Droit Humain !

Fondée en 1945 sous le nom de l'Union Maçonnique Féminine, la Grande Loge Féminine de France initie que des femmes.

Présente sur le territoire national, elle propose, suivant les régions, plusieurs rituels. Le principal rituel est le REAA, mais vous pouvez trouver des loges au RF (Rite Français) pour 30% des loges, ainsi que 9 loges au Rite Ecossais Rectifié. Elle compte aujourd'hui 14000 soeurs et a permis l'implantation et la fondation de plusieurs obédiences féminines en Europe.

Vous pourrez retrouver le site de cette obédience en le cherchant sur votre moteur de recherche préféré.

La Grande Loge Féminine de Memphis-Misraim fut fondée en 1965.

Elle initie uniquement des femmes et appartient à la famille de la Franc-maçonnerie libérale. Elle pratique le rite "Memphis-Misraim" considéré comme un rite égyptien, particulièrement spiritualiste. Cette Grande Loge compte 1000 soeurs.

La Grande Loge Mixte Universelle (GLMU)

Elle naît suite à une scission en 1973 du Droit Humain, la GLMU propose une démarche originale, mixte et progressive. Elle travaille au Rite Français principalement et au Rite Ecossais Ancien et Accepté.

La Grande Loge Mixte de France (GLMF) -

Elle porte le nom d'une obédience issus d'une scission avec le Droit Humain en 1913. Elle a, en outre, repris les statuts de la Grande Loge Symbolique Ecossaise du début du 20ème siècle (la maman de toutes les obédiences mixtes et féminines), qui proclamait dès 1904 l'égalité entre les hommes et les femmes. Elle est en effectif la seconde obédience mixte en France, et est présente dans les principales villes de France. Elle compte plus de 200 loges. Sa constitution lui permet de fonder des loges mixtes, féminines et masculines.

Le Rite Français est majoritaire, mais elle pratique le Rite Ecossais Ancien et Accepté, le Rite Memphis-Misraim, le Rite Ecossais Rectifié et le Rite Anglais (Emulation).

Son site présente la liste de ses loges.

L'Ordre Initiatique de l'Art Royal (OITAR) est une obédience qui doit sa naissance à des loges du Grand Orient de France et dont la particularité, en dehors d'initier des femmes, est de pratiquer un rituel "le Rite Opératif de Salomon".

Son site présente son implantation sur le territoire national ainsi qu'une présentation concise et bienvenue de son fonctionnement.

Nous pouvons ajouter à cette liste une obédience mixte, théiste et laïque : la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, dont voici une présentation et les informations la concernant :

De même, la petite (mais grande) LNF a ouvert, cette année 2015, une obédience mixte - théiste dans le modèle de sa soeur, la "Loge Nationale Mixte Française" (LNMF). Une affaire à suivre.

Rappelons quelques chiffres : une femme sur deux est en mixité (ou en non-mixité). Cette parité des choix obédientielles des femmes n'apparaît pas dans la pluralité des obédiences mixtes.

Il y a pour les obédiences citées 30000 femmes initiées en France, pour 160 000 maçons en France. Il n'y en a pas beaucoup plus dans le monde, bien qu'il soit difficile d'effectuer une véritable synthèse (entre 40 à 50000 femmes en sus des françaises?) pour quelques millions d'hommes. Ainsi, le débat sur l'initiation des femmes en France et dans le monde est toujours d'actualité.

Les principales obédiences initiant des femmes en France.

Partager cet article

Commenter cet article

Pierre-Philippe Baudel 17/04/2016 14:28

S'il a pu être oublié durant quelque temps, il était bien sûr compréhensible, remarquons ensemble que la Grande Loge Mondiale de Misraïm, 1ère Obédience mixte au monde n'est pas citée.

Platon 17/04/2016 11:18

Nous pouvons y ajouter l'Ordre Initiatique Ancien et Primitif de Memphis Misraïm ... lequel, je le concède, n'est pas une obédience mais un Ordre nono-Rite .... Il a été créé en 2001 suite à la déflagration maçonnique connue en fin de charge de Gérard Kloppel ... Cet Ordre s'est construit sur la base de la mixité. Sa caractéristique est d'être axé sur la liberté et la souveraineté des ateliers maçonniques sur le plan administratif mais sous la conduite de ce que l'on appelle un Souverain Sanctuaire dont la fonction est juste de garantir la réalité des dépôts initiatiques utilisés et la qualité des transmissions ... l'accès à la connaissance n'admettant aucune entrave ... ce système maçonnique à double respiration permet une grande liberté d'investigation spirituelle et une progression individuelle libérée de toute vision "sexiste" notamment

altuscorda 28/05/2015 07:54

Certes ce n'est pas une obédience mais la Fédération des Loges Libres et Souveraines, qui est aussi une fédération de rites, intitie au sein de ses loges des hommes et des femmes sans distinction évidemment au nom de la liberté, de l'égalité et de la fraternité, ces trois valeurs étant universelles.

Scoubidou 25/05/2015 13:09

A mon avis ( humble ) le GODF pourra être qualifié d’obédience mixte le jour ou une Sœur accédera à la Grande Maîtrise du GODF.
Scoubidouuuuuuuuuuuuuu

Brumaire 25/05/2015 09:29

dld et duplay:
Il n'y a pas de loge en France (et ailleurs) du DH qui travaille au RF. Et celle de Paris dont tu dis qu'elle travaille ''au Lauderdale'' n'est pas tout à fait exact, c'est le rituel dit ''de Sydney'', un mélange de REAA et Lauderdale: une vieille loge d'avant guerre avec quelques particularismes.

Joaben 24/05/2015 21:26

Et GLEFU ?

Christophe Groussier 17/05/2015 17:34

Tiens ... Le GODF n'initie pas les femmes ?

kary 19/01/2015 17:34

Pourquoi les trois point franc maçon s'apparaissent t-ils sur une femme?

La Maçonne 01/02/2015 11:53

Trois est LE nombre. Cela ne signifie pas que c'est trois. (pour Peter) donc cela peut être deux ou cinq. Mais quand on aime, on ne compte pas.

Peter Bu 31/01/2015 22:43

Aïe, j'ai compté trois à partir de la contribution de Marie (il y a cinq mois).

M@rie 29/08/2014 15:14

est ce que les francs maçons se vengent sur les enfants d'une personne en détruisant leurs vies, au lieu d'utiliser le réseau contre la personne elle même ? Est ce que la destruction d'une personne visée peut se poursuivre jusqu'à ce que mort s'en suive ? Merci de votre réponse.

Peter Bu 31/01/2015 22:42

Ces trois dernières contributions sont un pur délice que je ne manquerai pas de citer.

La Maçonne 15/01/2015 20:58

Hihi! (Formule magique censée te tétaniser)
En fait, c'est 3 fois (pour l'infini).
Par contre, nous nous sommes mis d'accord lors de notre dernier comité international que les vene n'avaient plus le droit de pisser contre le vent.

Papygrincheux 15/01/2015 15:27

En es tu bien certaine? Moi j'ai des doutes depuis que je sais car "on" me l'a dit que quand un véné pisse contre le vent le vent change de direction...et si c'est UNE véné c'est pire: elle est capable de compter jusqu'à l'infini...deux fois! Alors tu ne nous dit pas tout La Maçonne et nous avons le droit de savoir.

La Maçonne 29/08/2014 15:39

M@rie, les francs-maçons non seulement ne font pas cela, mais ils ne mangent pas non plus les chats, ne tuent personne sur des autels et ne fomentent pas de complots avec des extra-terrestres .... De même, ils n'ont pas de pouvoir paranormaux, ne jettent pas de sortilège détruisant des vies. Une fois décédé, ils ne jouent pas non plus aux fantômes.

en savoir plus 25/08/2014 08:09

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez



Le serrures marques. Dépannage serrurier paris serrurier paris paris 12Serrurier dépanner tous nos marques. Commentaire, avec un moment où il a mieux et leurs savoir comme ( cylindre porte, refaire en cas d' Le de techniciens, nous vous avons besoin. Nous serrurier paris paris Michel Serrure. Vous pour sa connaissance appel. Quelques heures de serrurier paris . Toute l' Une serrure sché

joaben 24/08/2014 11:42

A GLEFU nous initions bien sûr sans nous préoccuper du sexe et la mixité n'est pas un objectif non plus. Faudrait-il une parité ? des membres, à chaque tenue ? N'y a-t-il pas de cette manière une promotion d'une differentiation par le sexe ?

joaben 24/08/2014 18:55

Dans le cas de ma loge qui était majoritairement masculine à sa création (la plupart d'entre nous venaient de GLNF et GLAMF) va basculer sous peu majoritairement féminine du fait d'une majorité d'initiations mais aussi arrivées féminines.
Ca ne pose problème à personne tant la question est secondaire ... ce qui ne m'empèche pas de féliciter toutes celes et ceux qui se sont batus contre le sexisme en FM.
Mais peut-être sommes nous passé à un autre sujet déjà.

La Maçonne 24/08/2014 16:56

En France, il a pour moitié de femmes en mixité et l'autre en non mixité pour 30000 femmes.
En Belgique, il y a plus de femmes au DH qu'à la GLFF.
Dans le monde, j'estime qu'il y a 100 000 femmes en maçonnerie. Dans un prochain article, dont les francaises, les mieux aidées. Peut être 10 000 de plus.
En France sur l'effectif masculin, il y a que 15000 hommes en mixité.
La question n'est pas ce que se choisissent les femmes, mais les hommes, qui sont des millions en maçonnerie.

yaka 24/08/2014 15:39

ma question est par pure curiosité. Dans ma loge (DH) il y a 1/3 d'hommes. D'où mon interrogation, n'y a t'il pas plus de femmes qui s'engagent en mixité ?
Je me suis mal exprimé en parlant de parité, je pensais à pourcentage ( il était tard, je ne suis pas relu ).

yaka 23/08/2014 23:06

Je serais curieux de connaître la parité masculine entre les loges mixtes et mono-genre ( hors loges régulières ).
As-tu les chiffres à ce sujet ?

Christophe Groussier 17/05/2015 17:38

Au GODF, un tiers des Loges sont mixtes pour le moment, sans doute 2 tiers dans quelques années

La Maçonne 23/08/2014 16:29

Pour le GODF, je 're précise que la question et ce qui me fait ne pas le citer est le double traitement des soeurs... Pas acceptées dans toutes les loges.

La Maçonne 17/05/2015 19:54

Qu'elles soient 50 ou 600, cela ne change pas grand chose à la question de fond : elles existent et le GODF l'accepte. Que les loges soient souveraines, soit - mais c'est aussi jouer sur les mots. 400 loges mixtes qui reçoivent pas plus de 1700 soeurs pour 50 000 frères, il y a aussi une incohérence de fond comme de forme.

Christophe Groussier 17/05/2015 17:40

Les Loges qui n'acceptent pas les visiteuses y sont extrêmement rares, moins de 50, pour plus de 400 Loges mixtes et 800 Loges masculines qui reçoivent les Sœurs en visite. Ton parti-pris me paraît injuste.

triangle 23/08/2014 19:36

oui c'est vrai!merci

triangle 23/08/2014 11:35

dommage d'oublier le godf!

Duplay 23/08/2014 09:41

Le DH comporte quelques loges quii pratiquent le rite français. J'ai assisté, il y a queques années à l des feux de l'une d'entre elles.

dld 23/08/2014 13:31

Et une loge qui pratique le Rite de Lauderdale à Pinel (mélange entre rite anglo-saxon et REAA)

cerise 23/08/2014 10:48

Merci

Duplay 23/08/2014 10:38

A Paris, rue Jules Breton; la loge s'appelle " La Diagonale du fou". J'ai également assisté à Bruxelles a des tenues d'une Loge dans un rite " spécial" qui empruntait au REAa et au français dans un syncrétisme curieux...

cerise 23/08/2014 10:22

Dans quelle région ? Car le DH est monorite. Il y a une particularité historique il me semble, et pas au rite français. Mais un allumage au RF m'étonne. Je suis intéressere pour un peu plus de renseignements si cela t'est possible.

cerise 23/08/2014 09:19

Tout à fait en accord avec la conclusion de cet article.
Et puisque cela revient dans les commentaires de ce jours, non le GO n'est pas mixte, la mixité n'est pas inscrite dans ses textes. L initiation d'une femme ne le fait pas devenir mixte sur un coup de baguette magique.
Le GO, comme quelques autres obédiences est pluriel, il a des loges masculines et d'autres mixtes. Il aura peut être un jour comme ces autres obédiences des loges féminines-.

Christophe Groussier 17/05/2015 17:44

La masculinité n'est pas inscrite dans ses textes non plus. Au GODF, la Loge est souveraine, elle fait ce qu'elle veut.
Dire que le GODF n'est pas mixte, c'est jouer sur les mots.

triangle 23/08/2014 11:40

pas certain !! !,

dr schmitt 23/08/2014 08:56

Depuis peu, le GODF a crée des L.: mixte et initie les femmes même aux grades supérieur (rite Français)

Marianne 23/08/2014 08:42

Le Godf est mixte. Certes nous ne sommes pas très nombreuses, mais la n'est pas la question.
Une soeur du Godf

dld 23/08/2014 13:30

Non, le GODF n'est pas mixte, il n'impose pas la mixité, nuance (officiellement il est non-monogenre et suite à un accord avec la GLFF, n'a pas le droit de créer des loges féminines, au même titre que la GLFF n'a pas le droit de créer des ateliers masculins). Certaines loges initient des femmes, d'autres non. Certaines loges reçoivent des soeurs, d'autres non. Le libre choix est laissé à chaque atelier.

A.C 13/06/2014 20:50

Merci

Loopin 25/05/2015 03:04

"Certaines loges reçoivent des soeurs, d'autres non." Oui, mais il y a une nuance. La grande majorité des loges recoivent les soeurs. C'est une petite minorité qui ne les recoit pas. C'est criticable selon moi, mais elles sont peu. Et avec la transformation du GODF, elle devraient être de moins en moins nombreuses.

Il faut qu'une soeur du GODF saisisse la justice maconnique pour la discrimination qu'elle subit par certaines loges (recevoir les freres de son atelier, mais pas les soeurs.)

charlec 13/10/2013 23:35

le temps faisant bien les choses il faut passer a l'acte et que cela devienne realite Sans pour autant faire de l'ombre aux obédiences existantes

charlec 13/10/2013 23:33

Il va falloir que l'initiation feminine dans les loges du GODF devienne un fait reel , en parler certe ce concerte aussi mais que cela devienne realite

Pierre Dutron 27/08/2013 23:36

Ceci est un de nos premiers textes généraux de notre jeune obédience passée sur les fonds baptismaux en décembre 2009...
Il n'y a donc pour nous aucun relent d'opportunisme dans notre présence de soutien ici .
Pour une nouvelle mixité maçonnique

La franc-maçonnerie revoit ses composantes par l’émergence de la volonté d’un état d’esprit très XXI ème siècle ; la mixité progresse à grands pas partout où la liberté et la démocratie lui permettent d’éclore.


En cours de formation depuis le solstice d’été 2009, cette nouvelle obédience qui succède à la G:.L:.R:.R:.C :. était dans les cartons depuis un moment, elle est issue de la volonté tranquille de nombreux Frères et Soeurs, dont beaucoup restent discrets, afin de ne pas déplaire à leurs Obédiences actuelles ou passées , de voir naître, d’abord en Roumanie mais ensuite aussi partout ailleurs en Europe, et dans la paix qui sied aux rapports maçonniques véritables, une franc-maçonnerie mixte, autre que celle qui s’y est implantée, dans un état d’esprit constructif, se voulant pionnier d’un apport à la richesse maçonnique. Son combat sera de tendre à rejoindre au maximum des chiffres paritaires dans la mixité, bien que cette affirmation actuelle soit encore irréaliste et utopique mais restera un idéal permanent à atteindre dans le futur.


Cette alternative offerte à tous ambitionne d’amener une plus-value au paysage maçonnique européen, comme ce fut, et comme c’est le cas, dans de nombreux pays, où il existe une maçonnerie mixte que n’incarne pas seul , le Droit Humain (DH), Obédience « internationale » dont l’effectif mondial est à quasi 90 % franco-belge et concentré dans ces deux pays, aussi respectable soit cette grande Obédience, pour ses innovations à une époque difficile, et, pour sa réussite au cours du siècle échu.
L’ambition de notre Obédience est clairement de créer ou de rassembler, autour d’elle des Loges existantes, ou, à venir, autour d’un projet fédérateur de loges libres et d’obédiences mixtes libres et indépendantes, il n’en demeure pas moins que l’Histoire s’écrit non seulement à la lumière de ce que l’on voit dans le rétroviseur, mais aussi pas à pas.


Il s’agit que l’avenir soit l’observateur objectif de l’initiative ainsi offerte aux maçons d’Europe, outre que la précipitation est mauvaise conseillère.


Nul ne devrait contredire que bâtir un édifice postule d’abord de bien consolider ses bases de fondation.


La loi du nombre nuit souvent à la qualité immédiate.


Si la Grande Loge Européenne Confédérée (G:.L:.E:.C:.) existe bien aujourd’hui elle n’exclut personne et maintenant que sa reconnaissance est acquise et justifiée, elle va oeuvrer à rassembler, partout en Europe ce qui est épars.


La main est tendue vers qui la prendra pour marcher dans le sens de l’évolution maçonnique d’un 21ème siècle novateur et fraternel.


Ainsi notre Obédience entend reconnaître toutes les obédiences de la correspondance qui se reconnaissent entre elles, de même qu’elle acccepte en visiteurs à ses travaux, les soeurs et frères du monde entier qu’ils soient réguliers ou « dits libéraux ». Nous oeuvreront bien entendu à tout accord de réciprocité avec toutes les obédiences de la Chaîne d’Union Universelle et ce dans le monde entier…


Il y eut un temps pour propager l’esprit maçonnique et en faire une recette qui marche en la dotant de ses légendes, un temps pour affirmer sa spécificité, puis un temps pour la liberté et même pour se distinguer les uns des autres.


Puis vint un temps pour se souvenir que l’humanité était faite d’hommes et aussi de femmes.


Aujourd’hui vient le temps de voir au-dessus des arbres, celui de ramener l’essentiel sur le devant de la scène, pour enfin réellement rassembler sur la terre des femmes et des hommes ce qui est épars.

Les clivages et les oukases ne sont pas dignes, ni de la fraternité, ni de la liberté, car un maçon doit demeurer libre dans une loge libre, ni du désir profond des Soeurs et des Frères, dont les aspirations réelles ne sont pas forcément celles des grandes Obédiences d’un point de vue géostratégique, mais mues par le bonheur de cimenter une fraternité pure, alliant les diversités qui font la richesse.

Il y a une place pour ceux qui prétendent maçonner entre eux, pour celles qui ambitionnent de maçonner entre elles, et, pour ceux qui estiment que la mixité est un moteur de dépassement qui les enrichit.

La Franc-maçonnerie est belle, prometteuse, enivrante, transcendante, enrichissante ; elle rassemble ce qui est épars, et, offre des leviers d’élévation à qui veut s’en servir sur le chemin qu’il s’est choisi, sans dogme, librement, avec les balises des valeurs morales qui l’améliorent.

Elle doit rester ce centre de l’union où des personnes se rencontrent, qui sans cela ne se seraient jamais connues, ce qui impose une ouverture vers les autres, une découverte de ce qui est différent tout en défendant les mêmes valeurs fondamentales.


Partout où elle a pu s’établir, c’est à dire partout où la liberté individuelle est respectée, la Franc-maçonnerie offre une diversité riche, incluant de plus en plus la mixité.
La jeune génération, sous représentée dans les Obédiences, vieillissantes, ne semble guère attirée par la Franc-Maçonnerie.


La mixité, la fraternité, et le spiritualisme humaniste, semblent susceptibles d’emporter leur adhésion, et de les amener plus nombreux à la lumière.


Il est important que les initiés puissent être reconnus par transitivité, et, qu’ils puissent se rendre dans les Loges des nombreuses Obédiences amies, dont les grandes Obédiences libérales d’Europe, sans exception. Aucun interdit pour appliquer ce soutien fraternel constructif, ni le principe relatif de la territorialité des Obédiences, ni même la convention de Casablanca, dont aucune loge roumaine n’est par ailleurs signataire. Notre fraternité, d’essence initiatique, se doit en effet de générer le bonheur de la vivre.


Partager le chemin, enrichir ce que nous sommes par la différence qu’engendre l’unicité de chacun, ressentir le parfum de l’amour constructif, voilà trois points sine qua non d’une profitable convergence maçonnique.


Osons clamer que, sans ce plaisir altruiste où baigne notre intimité, aller en loge perd de sa saveur !


Goûter à la franc-maçonnerie devrait entraîner une accoutumance positive, pourrait imprimer en nous tous, les profonds sentiments de bien-être qu’offre un bain de jouvence.


La jeunesse c’est la fraîcheur, tout vient de celles du coeur et de l’esprit, qui président à la lumière de la vie. La maçonnerie implique ce renouveau récurrent qui prémunit contre la sclérose des idées, mais encore convient-il de croquer à pleines dents dans la pomme dont le suc imprègne nos neurones.


Pétiller ensemble de fraternité, dans la mixité, en osmose parfaite, entre toutes les roses uniques que nous sommes, au progrès de l’humanité ou à la gloire d’un grand architecte, voilà le champagne des Francs-Maçons !


Ni confessionnal, ni plaque tournante de passe-droits, ni basse cour pour esprits chagrins, ni chasse gardée de théodules, aussi doctes qu’obsolètes, la Loge doit rester ce pavé mosaïque de bonheur fraternel que nous nous offrons en partage, en y venant, en y vivant, et, en repartant dans le monde profane heureux d’avoir participé à une Tenue.


Le mésintérêt, et, la désertion, déjà grandissante constatée sur les colonnes, constituent un danger préoccupant pour les loges, où l’amour ne peut s’inscrire aux abonnés absents.


Que ce soit en mixité ou pas, la déception de la fraternité a été identifiée comme étant une des causes premières de l’absentéisme en loge.


C’est pourquoi la fraternité annoncée « en vitrine du magasin maçonnique », avant qu’on y entre, doit être au rendez-vous et garder force et vigueur au sein des loges ; elle constitue un fer de lance de l’institution maçonnique qui sera la nôtre.


Cette fraternité, à choyer, et à l’égard de laquelle il convient de rester exigent, caractérise la franc-maçonnerie au-delà de ses aspects initiatiques dont elle ne détient pas l’exclusivité, même si elle en est un ses réceptacle indicible des plus crédibles.


C’est cette chaleur particulière, qui jamais ne doit faiblir, que sent aussi un profane en présence de maçons, en principe, et qui, au-delà des valeurs et du fonctionnement de l’initium, attire ou pas.


Unissons-nous tous autour de cet objectif majeur : maintenir la plus belle et saine fraternité qui soit au sein du monde maçonnique notamment !


Ces vingt dernières années ont vu fleurir une maçonnerie mixte nouvelle qui fait recette; cette maçonnerie mixte différente connaît une vive progression qui ne peut être que saluée. La Franc-Maçonnerie est en mutation ; nul ne le contesterait sérieusement, est la mixité est à l’origine des ces grandes mutations de la libre pensée dont la Franc- Maçonnerie doit être et rester le fer de lance fraternel.


L’avancée de la mixité en maçonnerie est inéluctable, dans le respect le plus entier de celles et de ceux qui préfèrent fréquenter des loges non mixtes, ce qui est heureux pour la richesse de l’humanité, alors, autant l’aider, l’aimer et l’adopter, plutôt que de l’ignorer ou la laisser en marge.


Et si déjà, la maçonnerie mixte européenne voulait se donner la main…


De ci delà, la mixité s’est faite Grande Loge, ou, Grand Orient, outre celle véhiculée depuis plus d’un siècle par le DH… L’initiative prise par les soeurs et les frères fondateurs de la G:.L:.E:.C:. n’est pas un pavé dans la marre, mais la partie émergée d’un iceberg dont l’eau douce ne peut se fondre que dans la fraternité constructive…

Pierre Dutron

La Maçonne 25/08/2013 19:22

Bonjour à tous, je n'ai pas oublié le GODF.
Comme l'indique Mister Kru rien n'indique qu'il s'agisse d'une obédience mixte. Ce qui ne me fait pas l'indiquer est qu'au final, je n'ai aucune information sur l'initiation des femmes au GODF - même les effectifs varient d'un commentateur à un autre - 300 femmes initiées seulement? -
Je préfère donc me taire sur ce point - attendant des informations ...

Jean Marc 26/08/2013 00:13

Je voudrais bien connaître la définition que "lamaconne" donne à la mixité !
Car, pourquoi ne pas parlée d'Obédience mixte, dès lors qu'une femme à été initiée au GODF ?
Il ne s'agit pas de faire un concour où celle qui aurait le plus grand nombre serait la plus mixte.
Même s'Il n'y avait qu'une seule Franc Maçonne au GODF, cette Obédience serait mixte. Comme d'ailleurs s'il y avait un Franc Maçon à la GLFF.
Or, ma Loge ayant affilié la 1ère, puis initié également la 1ère Franc Maçonne du département de l'Ain au sein du GODF, je peux témoigner de la mixité de ma Loge, et donc du GODF.
Très Fraternellement.

Mister Kru 25/08/2013 19:08

Ma T C S
Effectivement, ce serait dommage de ne pas citer le GODF comme obédience mixte, comme le souligne Gérard Contremoulin.

Toutefois, rien n'indique que cette obédience soit mixte ni dans les articles de sa Constitution, ni dans les articles de son Règlement Général.

Enfin, près de 300 jeunes femmes ont été initiées. Les autres (environ 1200) ont été affiliées.
Ce qui a tendance à créer des tensions au sein des autres obédiences en particulier de la GLMF.

Magdala 19/01/2014 10:52

Il est vrai que le GODF est devenu mixte et a bien tenu ses promesses.
Par contre... il y a des loges pour et des loges contre... Certaines loges ne reçoivent carrément pas les SS et se demandent comment faire le jour où une S du GODF viendra comme simple visiteuse. Heureusement les SS le savent, sont respectueuses et ne mettent pas ces FF dans l'embarras.

Gérard Contremoulin 24/08/2013 13:38

On notera un léger oubli, celui du Grand Orient de France qui initie (officiellement) des femmes depuis septembre 2011. Ce serait dommage de ne pas le signaler puisqu'il ne lui aura fallu que 142 ans pour apporter une réponse positive à la question posée en 1869 par Frédéric Desmons... Comme quoi "le temps maçonnique n'est pas le temps profane" ! Ce qui est aussi une manière de rendre hommage à Maria Deraismes et à Georges Martin, sans oublier les Sœurs de "L'Union Maçonnique Féminine"...

joaben 24/08/2014 11:38

ET GLEFU ??? Même si l'approche est différente ! Trop récent pour être connus ? Nous n'initions pas des mâles et des femelles mais des êtres humains, sans nous préoccuper de leur sexe.

Luc Delpy 24/08/2013 16:20

Merci mon TCF d'avoir apporté cette précision de taille... près d'un millier de soeurs au GODF...