Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maçonne

Obédiences & Franc-maçonnerie : Pour une prise de conscience

Crise sanitaire, crise sociale, crise économique et crise politique, voilà à quoi ressemble cette fin d'année 2020. 
La France compte plus de 54 000 décès depuis le début de l'épidémie, le Royaume-Uni, plus de 60 000, talonnant l'Italie, les USA plus de 289 000 morts. Le Brésil comptabilise plus de 170 000 morts.  L'Allemagne compte moins de 19 000 décès alors que le Canada affiche moins de 13 000. 

La crise sanitaire nous a montré qu'en bien des points, nous sommes arrivés au bout d'un système. 
Les EHPAD ont été décimés, l'hôpital a été surchargé jusqu'à son point de rupture obligeant de confiner le pays, le système scolaire et universitaire s'est trouvé inadapté. 

Le premier vaccin sera possiblement disponible dès janvier 2021 et sera réservé aux personnes âgées (priorité aux EHPAD) et aux personnels de santé. Suivant les phases,  l'ensemble de la population aura la possibilité d'être vacciné à fin septembre 2021. Cela à la condition qu'il y ait des doses suffisantes – Si cela ressemble au vaccin de la grippe de cette année, on peut se permettre d'être plus pessimiste. Cependant, si le vaccin permettra de réduire l'explosion épidémique, nous devrons vivre avec le Covid-19 pendant plusieurs années. Un vaccin est utile mais ne sera pas suffisant. 

C'est dans ce contexte qu'il faut aujourd'hui penser la société. Il n'y aura pas "d'après COVID 19", il y aura un long temps de maladie et de craintes. 
En effet, s'il faudra domestiquer des crises épidémiques à divers degrés durant les prochaines années – une décennie ou toutes nos vies, qui sait le dire ?-  personne ne peut accepter de vivre toute sa vie au cœur d'une crise sociale, économique et politique. 

Lorsque je lis le communiqué commun des obédiences fixant l'ouverture des temples au 1er décembre, c'est au moins deux phases de vaccination qui me séparent d'elles. 

Il s'agit d'une décision commune de plusieurs obédiences – les principales – Celles-ci ne savent plus publier un communiqué commun contre la loi « Sécurité Globale » ou tout autre sujet (il n'en manque pas),  mais savent le faire concernant leur réouverture ! Sujet qui a une importance d'ailleurs mineur pour le pays, l'Europe et le monde entier – et pouvait se contenter d'une communication interne. 

La France fut le seul pays à imposer à la population des attestations de déplacements sous menace de Procès-Verbaux de 135 €,  , …. Alors que le pays est confiné, le gouvernement, pour satisfaire des syndicats policiers et un électorat d'extrême-droite, n'a rien trouvé de mieux que de faire voter la loi « Sécurité Globale » se faisant épinglé par l'ONU, la Commission Européenne, le Défenseur des Droits, Amnesty International, …  et j'en oublie. 
J'en profite pour saluer le communiqué du Droit Humain (Fédération Française) que vous pouvez trouver ici 
 

Le Préfet Didier Lallement a octroyé des aides financières aux policiers mis en examen pour l'agression de Michel Zecler, producteur de musique. Cela illustre parfaitement l'indignité de la France et de la politique de Emmanuel Macron.  A peine sait-on s'indigner qu'en réponse à de tels actes, c'est un soutien inconditionnel aux policiers mis en cause qui est craché au visage des français. 

Si beaucoup de frères et de sœurs sont consternés par le silence des obédiences concernant les violences policières – qui sont un sujet qui occupe les médias depuis le début du mandat de Emmanuel Macron et l'arrivée de Didier Lallement à la tête de la préfecture de police – il est utile de rappeler que les méthodes de maintiens de l'ordre de ce dernier, en sus d'être dépassées au regard de celles employées par les pays voisins, choquent l'opinion internationale. 

« Nous ne sommes pas du même camp » avait-il déclaré hautain à une femme. Le Préfet Lallement a choisi le sien : le camp des ratonnades.

La France n'est plus une exception démocratique enviée. Les obédiences maçonniques françaises n'ont eu de cesse de détourner le regard toutes ces années malgré de nombreuses alertes. 
En se taisant, elles ont fait  de la politique partisane, choisissant un camp politique plutôt que de condamner ses excès, ses violences, ses scandales, ses abus de droit, son mépris à l'égard des français et ses mensonges. 

Si beaucoup de sœurs et de frères sont consternés et ne comprennent pas ce silence, dont celui du GODF qui nous avait habitué à être plus prompt dans la défense des droits fondamentaux, il n'est plus utile pour elles de réfléchir aux violences policières. D'autres s'en chargent bien mieux qu'elles. Fort heureusement d'ailleurs, ces dernières années, personne n'a fait appel aux obédiences maçonniques pour défendre le sens républicain, nos institutions, la laïcité, lutter contre l'extrême-droite et le racisme, ou encore le droit des minorités. 

Par contre, comme l'année 2021 promet être aussi difficile que 2020, les obédiences maçonniques auront largement le temps, à moitié confinées, pour se pencher sur leurs indifférences coupables à l'égard des corps et des vies brisées, sur l'état de misère sociale et économique dans lequel le pays sombre depuis plusieurs années, et, par-là, à leurs propres fondamentaux, valeurs et respects de ceux-ci. Cela personne ne le fera à leur place. 

On sait combien les obédiences sont allergiques à toutes expériences démocratiques universelles. Cette période est l'occasion – ou jamais - de tenter cette merveilleuse aventure qu'est la démocratie, si déterminante au progrès de l'Humanité et à son amélioration. 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Peter Bu 28/05/2021 12:55

Chère Maçonne,
Je relis quelques articles dont celui-ci, toujours d'actualité.
Tu conclues: "On sait combien les obédiences sont allergiques à toutes expériences démocratiques universelles."
En effet - et pas seulement les "obédiences", c'est à dire les DIRECTIONS des obédiences. Les frères s'y mettent à titre individuel et sur les sites maçonniques, la censure fleurit - tu es bien placée pour le savoir.
J'en fais particulièrement l'expérience depuis que j'ai publié le livre "Les francs-maçons arrêtés au milieu du gué". Je prépare un dossier sur cette censure. Serait-ce une vertu maçonnique que j'ignore?
Saluts fraternels. PB

Zardoz 22/01/2021 09:40

Bonjour, j'aime beaucoup ton ressenti et tes idées. Je ne te suis pas pour autant dans tes réflexions. Je ne vois pas pourquoi les obédiences parleraient au nom de tous. Nous sommes libres de nous exprimer ou pas. Comme tu le fait toi même d'ailleurs très bien. Amicus

La Maçonne 22/01/2021 11:30

Elles le font bien, pourtant, pour des questions de "laîcité", se rendant même au Sénat ou à l'Assemblée pour donner leurs opinions. Je ne me souviens pas qu'elles aient fait un référendum avant.